Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Hongrie: l'UE cherche n'importe quel prétexte pour bloquer les projets russes

© PHOTOSHOT/REPORTERThe general view of Paks Nuclear Power Plant is seen in Paks, central Hungary.
The general view of Paks Nuclear Power Plant is seen in Paks, central Hungary. - Sputnik France
S'abonner
La Hongrie veut se doter de deux nouveaux réacteurs nucléaires russes, mais l'UE s'applique à bloquer le projet, en le politisant.

Визит президента РФ В.Путина в Венгрию - Sputnik France
La Hongrie s'oriente vers le gaz et l'atome russes
La Commission européenne étudie la légalité des contrats nucléaires, conclus en 2013 entre la Hongrie et le groupe public russe Rosatom, chargé d'ajouter deux réacteurs à la centrale nucléaire de Paks, rapporte le Financial Times.

Selon le journal, il n'est pas exclu que l'UE bloque le projet, car lors de la signature des contrats, Budapest a dissimulé certains détails pour des raisons de sécurité, ce qui a éveillé des soupçons à Bruxelles et parmi les critiques du premier ministre hongrois Viktor Orban.

"On prétend souvent dans la presse hongroise que le projet d'extension de la centrale nucléaire de Paks ne soit pas transparent (…). Néanmoins, quand la Commission européenne a entamé le suivi du projet, il n'y avait aucune objection de sa part. Avant de signer le contrat avec Rosatom, le gouvernement hongrois a fourni à Bruxelles les informations les plus détaillées sur tous les détails, y compris sur le financement du contrat grâce à un prêt russe", a rappelé Gábor Stir, chef de la rubrique internationale du quotidien hongrois Magyar Nemzet.

Centrale nucléaire hongroise de Paks - Sputnik France
Hongrie/nucléaire: la Russie construira deux nouveaux réacteurs
Et d'ajouter que lors d'une visite à Budapest, la chancelière allemande Angela Merkel avait même évoque l'éventuelle participation à ce projet de Siemens.

"Aussi, la critique du projet russo-hongrois doit-elle être avant tout considérée dans le contexte de la critique visant le premier ministre Orban. L'opposition hongroise et tous ceux qui sont allergiques à la voie particulière de Budapest s'appliquent à politiser ce projet, tout comme la récente visite en Hongrie de Vladimir Poutine ", a conclu le journaliste.

Attila Aszódi, membre du gouvernement en charge de l'extension de la centrale nucléaire de Paks, a indiqué, pour sa part, que la Hongrie n'avait violé aucune règle européenne, ayant concerté encore en 2013 avec l'UE tous les détails du futur contrat.

Selon M.Aszódi, Budapest est toujours prêt à fournir tous les éclaircissements nécessaires à la Commission européenne.

Визит президента РФ В.Путина в Венгрию - Sputnik France
La Hongrie campe sur ses positions
La centrale nucléaire de Paks a été construite dans les années 80, elle est située sur le Danube à 100 km au sud de la capitale hongroise. Les réacteurs de cette centrale sont de conception et construction soviétique. Les quatre réacteurs actuellement en fonction subviennent à l’alimentation en électricité de 40% des besoins du pays. Elle est jugée aujourd'hui très sûre par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Rosatom doit ajouter à la centrale deux réacteurs de 1.200 mégawatts chacun. D’un montant de 12 milliards d’euros, ce contrat d'extension sera financé à 80% par une aide financière russe. Or en Europe, beaucoup redoutent que Vladimir Poutine utilise cet accord pour pousser la Hongrie à bloquer de nouvelles sanctions européennes contre la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала