Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Accord sur l'aide à la Grèce: "un bon compromis" selon Hollande

© REUTERS / Philippe WojazerFrench President Francois Hollande (L) welcomes Italy's Prime Minister Mateo Renzi at the Elysee Palace before a meeting in Paris, February 24, 2015.
French President Francois Hollande (L) welcomes Italy's Prime Minister Mateo Renzi at the Elysee Palace before a meeting in Paris, February 24, 2015. - Sputnik France
S'abonner
Le plan de réformes présenté par Athènes constitue un "bon compromis", a déclaré mardi François Hollande, ajoutant que "la Grèce serait amenée dans les prochaines semaines à faire la vérification qu'elle respecte bien ses engagements".

Le président français François Hollande a qualifié de "bon compromis" le plan de réformes conçu par le gouvernement grec et approuvé par l'Eurogroupe, ont annoncé mardi les médias internationaux.

"Je pense que c'est un bon compromis, à la fois respectueux de ce qu'a exprimé le peuple grec et respectueux des règles de l'Union européenne", a déclaré le Président de la République à Paris lors d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre italien Matteo Renzi.

Tourists stand near the temple of Parthenon atop the ancient site of the Athens Acropolis on a cold and windy day January 30, 2015 - Sputnik France
L'Eurogroupe prolonge son plan d'aide à la Grèce
Le plan de réformes présenté par la Grèce prévoit notamment la mise en place d'un nouveau système fiscal, la lutte contre la fraude, la corruption et la contrebande, une réforme de l'administration publique.

Le programme de réformes vise également à résoudre la crise humanitaire, à affaiblir les pressions exercées sur le secteur réel de l'économie et à réaliser une série de mesures axées sur le remboursement des arriérés de crédits.

Protesters hold a giant Greek national flag - Sputnik France
La Grèce, l’Europe, et la question de la souveraineté
La dette totale de la Grèce s'élève à plus de 320 milliards d'euros, et le pays n'est pas en mesure d'en assurer le service. Depuis 2008, le PIB grec a chuté de 25% et les revenus de la population, de 40%.

Les ministres des Finances de l'Eurogroupe ont convenu mardi de prolonger de quatre mois le programme d'aide financière à Athènes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала