Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le président chypriote en visite à Moscou

© Sputnik . Mikhail Klimentiev / Aller dans la banque de photosПрезидент РФ В.Путин провел российско-кипрские переговоры
Президент РФ В.Путин провел российско-кипрские переговоры - Sputnik France
S'abonner
Le président chypriote Nicos Anastasiades s'est rendu hier à Moscou, écrit jeudi le quotidien Novye Izvestia.

Il s'est entretenu avec Vladimir Poutine, a donné son aval à la signature de plusieurs accords — y compris sur la coopération militaire — et a réaffirmé son attitude négative envers les sanctions antirusses de l'UE. Étant donné que Bruxelles se penchera en mars sur leur prolongement, la visite de Nicos Anastasiades est d'autant plus importante et notable.

Визит президента РФ В.Путина в Венгрию - Sputnik France
La Hongrie campe sur ses positions
La Russie continue de coopérer activement avec les pays de l'UE très réticents face à la perspective du renforcement de la pression sur Moscou. La semaine dernière, le président russe s'est rendu en Hongrie, où le premier ministre Viktor Orban considère ouvertement les sanctions antirusses comme nuisibles pour les intérêts nationaux de son pays.

Le président de la partie grecque de Chypre Nicos Anastasiades a pour sa part visité Moscou. Les liens qui unissent ce pays avec la Russie sont bien plus étroits qu'avec la Hongrie. Selon les informations de l'agence russe des statistiques Rosstat et du ministère des Finances, près de la moitié des investissements étrangers dans l'économie russe proviennent de Chypre. Pas étonnant, donc, que Moscou ait activement participé à la liquidation des conséquences de la crise de la dette de l'île en 2012-2013. Comme l'a déclaré Poutine à l'issue de son entretien avec Anastasiades, Chypre s'est vu accorder un crédit de stabilisation de 2,5 milliards d'euros, ainsi qu'une aide pour déposer des obligations souveraines chypriotes pour plus de 750 millions d'euros.

At port of Limassol - Sputnik France
Base militaire russe à Chypre: pas à l'ordre du jour
A l'heure actuelle, Chypre est le seul pays de l'UE — n'en déplaise aux USA et à leurs nombreux alliés — qui coopère activement et directement avec la Russie dans le domaine militaire. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a signé avec son homologue chypriote Ioannis Kasoulides un mémorandum de coopération dans le domaine naval entre les ministères de la Défense des deux pays. Les parties ont également signé un nouvel accord interministériel sur la coopération dans le domaine de la défense en échange de l'accord précédent, qui a expiré le 25 février.

Овощи - Sputnik France
UMP: l'embargo russe, une "catastrophe pour l'agriculture"
Les accords avec Chypre prévoient la possibilité d'utiliser le territoire du pays par les forces armées russes en cas d'incidents ou d'opérations humanitaires internationales. Il est essentiellement question du port de Limassol, où se ravitaillent les navires russes participant aux opérations contre les pirates somaliens. Chypre a signé de tels accords avec de nombreux autres pays mais Poutine a estimé nécessaire de noter une nouvelle fois que la coopération
russo-chypriote n'était pas dirigée contre l'UE ou l'Otan, soulignant que la coopération navale concernait uniquement la lutte contre la piraterie et le terrorisme international.

A son tour, Nicos Anastasiades a critiqué les sanctions contre la Russie dans une conférence de presse à l'issue de son entretien avec Vladimir Poutine, rappelant que les contre-mesures russes avaient des "conséquences négatives non seulement pour Chypre, mais aussi pour de nombreux pays de l'UE".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала