Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Estonie: le parti prorusse pourrait remporter les législatives

© Sputnik . Vladimir Pesnya / Aller dans la banque de photosГорода мира. Таллин
Города мира. Таллин - Sputnik France
S'abonner
Le Parti centriste de l'opposition, dirigé par le maire de Tallinn Edgar Savisaar, part favori pour les élections législatives dimanche en Estonie, écrit vendredi le quotidien Kommersant.

Toutefois, tous les grands partis politiques du pays ont déjà annoncé leur réticence à former une coalition dirigeante avec les centristes. Ainsi, l'Estonie pourrait reproduire le modèle letton — un parti prorusse remporte les élections mais est condamné à rester dans l'opposition.

Comme l'a déclaré hier la Commission électorale républicaine, 33% des électeurs ont déjà voté. Elle constate cette année une participation record au vote anticipé, qui peut être accompli dans les bureaux de vote, sur internet et même via une application mobile spéciale.

Selon le dernier sondage de Turu-uuringuite AS réalisé à la demande de la compagnie de radio-télévision nationale estonienne ERR, les élections législatives pourraient être remportées par le Parti centriste. 27% des électeurs se sont dits prêts à voter pour ce parti — pratiquement toute la population russophone soutient traditionnellement les centristes —, 22% pour le Parti de la réforme au pouvoir, suivi du Parti social-démocrate avec 18% d'intentions de vote.

Comme la confirmé le président estonien Toomas Hendrik Ilves en prévision du vote, le parti vainqueur sera le premier à pouvoir constituer le gouvernement. Cependant, même en cas de victoire du parti centriste, son passage de l'opposition au pouvoir n'est pas garanti.

Premièrement, les dirigeants d'autres partis ont préalablement annoncé qu'ils refusaient de former une coalition avec ces derniers.

Deuxièmement, après les législatives, le président Ilves pourrait se souvenir de sa promesse de "ne pas laisser entrer le Parti centriste au gouvernement" tant que sa direction ne change pas. Il s'était exprimé ainsi en 2010 après un grand scandale entourant le leader inchangé des centristes, le maire de Tallinn, Edgar Savisaar.

Ainsi, le vote estonien pourrait déboucher sur le même résultat qu'en Lettonie l'automne dernier. La victoire avait été remportée par le parti Harmonie, orienté sur la population russophone et dirigé par le maire de Riga Nils Usakovs, mais le gouvernement avait été finalement formé par ses adversaires.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала