Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kadyrov: l'assassinat de Nemtsov, œuvre des services secrets d'Occident

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosBoris Nemtsov
Boris Nemtsov - Sputnik France
S'abonner
Le dirigeant tchétchène soupçonne les services secrets d'Occident d'avoir organisé l'assassinat de l'opposant russe Boris Nemtsov pour en accuser le Kremlin et déstabiliser ainsi la société russe.

A photo and flowers are placed at the site where Boris Nemtsov was shot dead, near the Kremlin in central Moscow, February 28, 2015. - Sputnik France
CER: la position de Nemtsov sur Charlie Hebdo, possible mobile des assassins
Le chef de la république russe de Tchétchénie Ramzan Kadyrov s'est déclaré persuadé samedi que l'assassinat de l'opposant russe Boris Nemtsov avait été organisé par des services secrets de l'Occident.

"Les organisateurs du meurtre ont sans doute espéré que le monde entier accuserait les dirigeants de la Russie de la mort de Nemtsov, ce qui provoquerait une vague de protestation dans le pays. Nul doute que l'assassinat de Nemtsov a été organisé par les services secrets de l'Occident qui s'appliquent par tous les moyens à provoquer un conflit à l'intérieur de la Russie. Telle est leur pratique. Ils commencent par se rapprocher de la personne, (…) la traitent d'ami de l'Amérique et de l'Europe pour la sacrifier pas la suite et en accuser la direction politique (de son pays d'origine, ndlr)", a écrit M.Kadyrov sur sa page Instagram. 

Boris Nemtsov, homme politique russe, assassiné à Moscou - Sputnik France
Boris Nemtsov, homme politique russe, assassiné à Moscou
Boris Nemtsov, 55 ans, avait été premier vice-premier ministre du président Boris Eltsine à la fin des années 90 pendant un an et demi. Après l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine en 2000, il était devenu l'un des principaux opposants au nouveau chef de l'Etat. L'homme politique a été tué par balles dans la nuit de vendredi à samedi en plein centre de Moscou, devant le Kremlin, "un assassinat qui a tout d'une provocation", selon le président russe Vladimir Poutine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала