Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nucléaire iranien: Téhéran refuse le gel suggéré par Obama

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Aller dans la banque de photosЗапуск АЭС "Бушер"
Запуск АЭС Бушер - Sputnik France
S'abonner
L'Iran refuse le gel de ses activités nucléaires suggéré par le président américain Barack Obama.

Natanz, the main uranium enrichment center in the Islamic Republic of Iran - Sputnik France
Obama: le programme nucléaire iranien doit être gelé pendant dix ans
Téhéran qualifie d'"inacceptable" la suggestion faite par le président américain Barack Obama de geler les activités atomiques de l'Iran pendant au moins une décennie, a déclaré mardi le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif, cité par la chaîne Press TV.

"L'Iran n'acceptera pas de demande excessive et illogique, mas continuera à négocier avec les six grandes puissances sur son dossier nucléaire", a indiqué le ministre.

In Sept. 2012, Prime Minister Benjamin Netanyahu of Israel shows an illustration as he describes his concerns over Iran's nuclear ambitions during his address to the 67th session of the United Nations General Assembly at U.N. headquarters. Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu provided the U.N. with a memorable moment with a cartoon bomb a year ago, and he can be expected to again call for a hard line against Iran's nuclear program backed by the credible threat of force. - Sputnik France
Le problème nucléaire iranien, pomme de discorde entre les USA et Israël?
Le président américain Barack Obama a déclaré auparavant dans une interview à l'agence Reuters que la signature d'un accord définitif sur le programme nucléaire iranien ne serait possible que si Téhéran gelait son programme pendant au moins dix ans. Selon le locataire de la Maison Blanche, c'est le délai nécessaire pour que la communauté internationale puisse s'assurer du caractère pacifique du programme nucléaire iranien.

"Si Téhéran acceptait cette condition, aucune autre démarche ne serait nécessaire", a indiqué le président des Etats-Unis.

M.Zarif a évalué cette suggestion du président américain comme un élément d'une campagne publicitaire destinée à la population des Etats-Unis.

Запуск АЭС Бушер - Sputnik France
La construction du deuxième réacteur à Bouchehr, un projet encore plus porteur
Aux termes de l'accord intermédiaire signé le 24 novembre 2013 à Genève, l'Iran et les six médiateurs internationaux (Russie, Etats-Unis, France, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne) devaient élaborer avant le 20 juillet 2014 un document définitif garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée graduelle des sanctions décrétées contre Téhéran. Or, ce délai n'a pas été respecté.

Les Six et Téhéran se sont alors donnés jusqu'au 24 novembre pour clore ce dossier épineux qui empoisonne les relations internationales depuis plus de dix ans. Ce nouveau délai n'ayant pas été respecté non plus, les négociateurs ont de nouveau reporté la date limite de la conclusion de l'accord, cette fois-ci au 30 juin 2015.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала