Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Paris: "réaction forte" de l'Occident en cas de violation de l'accord de Minsk

© REUTERS / Kirill KudryavtsevMembers of delegations from Russia, Ukraine, Germany and France take part in peace talks on resolving the Ukrainian crisis in Minsk, February 11, 2015
Members of delegations from Russia, Ukraine, Germany and France take part in peace talks on resolving the Ukrainian crisis in Minsk, February 11, 2015 - Sputnik France
S'abonner
L'Occident a menacé Moscou d'une "réaction forte" en cas de violation du cessez-le-feu conclu lors du sommet des dirigeants russe, ukrainien, français et allemand à Minsk.

Normandy Format Meeting - Sputnik France
L’accord de Minsk tiendra-t-il ?
Les Etats-Unis et certains pays d'Europe se sont déclarés prêts à une "réaction forte" en cas de rupture "majeure" de la mise en œuvre de l'accord de Minsk sur l'Ukraine, a annoncé mardi le Palais de l'Elysée dans un communiqué diffusé à l'issue d'une vidéoconférence du président américain Barack Obama avec les dirigeants de plusieurs pays de l'UE et le président du Conseil européen.  

Le président du Conseil européen Donald Tusk a annoncé mardi que la situation en Ukraine et le respect de l'accord de Minsk 2 avaient été examinés, entre autres, lors d'une vidéoconférence réunissant les présidents américain et français, la chancelière allemande et les premiers ministres italien et britannique. 

"Ils ont convenu qu'une réaction forte de la communauté internationale serait nécessaire en cas de rupture majeure dans le processus de mise en œuvre des mesures adoptées à Minsk", lit-on dans le communiqué de l'Elysée. 

French Foreign Affairs Minister Laurent Fabius (L) walks with Russian Foreign Minister Sergey Lavrov prior to their meeting at the Quai d'Orsay ministry in Paris February 24, 2015. - Sputnik France
Le Quartet de Normandie appelle à un strict respect des accords de Minsk

Le 12 février, les pays faisant partie du "format Normandie" (Russie, Ukraine, France et Allemagne) ont signé à Minsk un texte censé mettre un terme au conflit dans le Donbass. L'accord engage notamment l'armée ukrainienne à retirer ses armes lourdes de la ligne de front actuelle et les insurgés, de la ligne fixée dans les accords de Minsk de septembre 2014.

Le cessez-le-feu signé à Minsk est globalement respecté par les belligérants.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала