Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Eric Zuesse: Obama doit rendre son Prix Nobel

© AP Photo / Evan VucciPresident Barack Obama pauses as he delivers remarks during a meeting with people that wrote him letters explaining how they benefited from the Affordable Care Act in the Roosevelt Room of the White House, on Tuesday, Feb. 3, 2015
President Barack Obama pauses as he delivers remarks during a meeting with people that wrote him letters explaining how they benefited from the Affordable Care Act in the Roosevelt Room of the White House, on Tuesday, Feb. 3, 2015 - Sputnik France
S'abonner
L'historien Eric Zuesse appelle le président Barack Obama à rendre son Prix Nobel de la Paix, car la politique actuelle de Washington incite à penser que cette récompense n'est pas méritée.

La politique agressive des Etats-Unis remet en cause la justesse de l'attribution du Prix Nobel de la Paix 2009 à Barack Obama, estime l'historien Eric Zuesse qui invite le locataire de la Maison Blanche à rendre cette récompense prestigieuse.

Barack Obama - Sputnik France
Le chant de cygne d’Obama ou sa doctrine militaire ?

L'historien rappelle à cette occasion que le président du comité Nobel de la Paix, Thorbjørn Jagland, n'a pas été reconduit dans ses fonctions.

"Rien dans l'histoire du Prix Nobel de la Paix n'a compromis à tel point ce comité que l'attribution prématurée de cette récompense à un homme qui est de plus en plus considéré dans le monde comme un deuxième George W. Bush", affirme Eric Zuesse dans les pages du magazine Global Research. 

A titre d'exemple il cite les bombardements de la Libye qui "ont plongé ce pays dans l'anarchie et l'ont transformé en un Etat déliquescent en proie à des guerres tribales et religieuses rampantes". Les Etats-Unis ont en outre contribué au coup d'Etat en Ukraine et à la mise en place d'un régime qui détruit aujourd'hui les régions est du pays. 

L'expert rappelle enfin que le président Obama a reçu le Prix Nobel de la Paix le 9 octobre 2009. On se demande cependant s'il n'était pas impliqué dans le coup d'Etat de juin 2009 au Honduras. "L'année suivante, ce pays est arrivé en tête de liste des Etats ayant le taux d'assassinats le plus élevé du monde", constate l'analyste.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала