Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: les insurgés ont retiré les armes lourdes, Kiev traîne en longueur

© REUTERS / Marko DjuricaA truck passes by a pro-Russian rebel's tank with a gas mask placed on it's barrel in the village of Molochnoye
A truck passes by a pro-Russian rebel's tank with a gas mask placed on it's barrel in the village of Molochnoye - Sputnik France
S'abonner
Les républiques insurgées du sud-est de l’Ukraine ont achevé le retrait des armes lourdes de la ligne de contact, et constatent que la partie ukrainienne est en retard sur le calendrier, a déclaré lundi le porte-parole de la république autoproclamée de Lougansk (LNR) aux négociations de Minsk Vladislav Deïneko.

"Pour l’instant, aucune déclaration officielle ni de l’Ukraine, ni de l’OSCE n’a été émise. Nous avons dès le 4 mars annoncé que la LNR avait achevé le retrait des armements. A ce que je sache, la République de Donetsk a elle aussi terminé le retrait", a-t-il indiqué devant les journalistes à Lougansk.

Military trucks from the Ukrainian armed forces transport tanks on the road near Artemivsk, eastern Ukraine, February 24, 2015 - Sputnik France
Donbass: Kiev affirme avoir entamé le retrait des armes lourdes

Le responsable a rappelé que l’"ensemble de mesures" adoptées à Minsk prévoyaient le lancement du retrait dès le 17 février, date par la suite reportée à plusieurs reprises.

De son côté, un porte-parole de l’armée ukrainienne a fait savoir lundi que Kiev ne comptait pas retirer ses armes de la ligne de contact tant que les autorités n’auraient pas de confirmation du retrait des armements par les insurgés. "Nous n’allons pas entièrement libérer notre ligne de front, nous attendons que l’ennemi prouve qu’il a réellement retiré ses armes”, a indiqué Andreï Lyssenko.

Kiev mène depuis le 15 avril 2014 une opération militaire d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch en février 2014. Selon l'Onu, le conflit en Ukraine a fait plus de 6.000 morts. La crise ukrainienne fait l'objet de discussions internationales, notamment "au format Normandie" (Russie, Ukraine, France, Allemagne).

Une rencontre du "quartet normand", tenue le 12 février dernier à Minsk, en Biélorussie, a débouché sur une entente sur l'adoption d'un cessez-le-feu à partir du 15 février, le retrait d'armes lourdes par les deux parties et la création d'une zone de sécurité.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала