Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Conseiller du président ukrainien: des toxicomanes et des idiots envoyés sur le front

© Sputnik . Alexandr Maximenko / Aller dans la banque de photosОтправка группы бойцов батальона "Сич" на юго-восток Украины
Отправка группы бойцов батальона Сич на юго-восток Украины - Sputnik France
S'abonner
Le système actuel de mobilisation en Ukraine ne fonctionne pas, a déclaré Iouri Birioukov, conseiller du président ukrainien Piotr Porochenko.

"Des alcooliques et des déviants, des toxicomanes et des idiots. Si selon les critères formels il est apte à la mobilisation, alors on le prend, et peu importe le résultat", a-t-il déploré sur sa page Facebook.

Украинские военнослужащие на военной базе - Sputnik France
Expert: la mobilisation entraînera la dislocation de l'Ukraine
Selon lui, la nouvelle conception de la sélection des soldats des Forces armées, qui devrait être présentée au ministère de la Défense et à l’Etat-major d’Ukraine prochainement, fournira la possibilité de réaliser partiellement sur une base volontaire la cinquième vague de mobilisation.

Une expérience similaire menée en Ukraine en 2009-2011 avait affiché de bons résultats, a rappelé M. Birioukov, qui cite à titre d’exemple positif les bataillons volontaires qui opèrent dans l’est du pays.

Un militaire ukrainien - Sputnik France
Diplomate russe: le conflit ukrainien réglé en un mois en cas de volonté de Kiev
Les autorités ukrainiennes ont lancé en avril dernier dans le Donbass une opération militaire contre les habitants de cette région qui s'insurgeaient contre le coup d'Etat perpétré en février. Selon les dernières données des Nations unies, ce conflit a déjà fait plus de 6.000 morts.

L’opération implique des bataillons dits volontaires financés par des sources privées. Par exemple, les bataillons Azov, Aïdar, Donbass, Dnepr-1 et Dnepr-2 sont financés par l’oligarque et gouverneur de la région de Dniepropetrovsk Igor Kolomoïski, poursuivi en Russie pour "utilisation de moyens et de méthodes de guerre interdits".

Les médias ont à de nombreuses reprises rapporté les atrocités commises par les combattants des bataillons volontaires ukrainiens. Ils ont été accusés de diverses violations, notamment par des représentants de l’Onu.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала