Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Islande tourne le dos à l’UE, l'opposition proteste

© AFP 2021 HALLDOR KOLBEINSThousands of protesters gather in front of teh Parliament in the Icelandic capital Reykjavik on February 24, 2014
Thousands of protesters gather in front of teh Parliament in the Icelandic capital Reykjavik on February 24, 2014 - Sputnik France
S'abonner
Reykjavik a annoncé le retrait de sa candidature à l’Union européenne. Avec la reprise de l’économie islandaise et un gouvernement eurosceptique au pouvoir depuis 2013, cette annonce n’a rien de surprenant.

Le drapeau de l'Islande - Sputnik France
L’Islande annonce le retrait de sa candidature à l’Union européenne
L’opposition islandaise critique vivement la décision du gouvernement de retirer la candidature de l'Islande à l'adhésion à l’Union européenne et exigera l'examen de cette question au parlement, a déclaré à Sputnik l'ex-ministre islandais des Affaires étrangères Össur Skarphedinsson.

"Nous sommes catégoriquement contre cette décision. Toute l'opposition réclamera la convocation d'une réunion parlementaire spéciale sur cette question", a martelé M.Skarphedinsson qui représente au parlement l'Alliance Social-démocrate. 

Et d'ajouter que l'opposition "déplorait un passage en force de l’exécutif".

2015 promet d'être tumultueuse pour l'Union européenne - Sputnik France
2015 promet d'être tumultueuse pour l'Union européenne
Jeudi, le ministre islandais des Affaires étrangères Gunnar Bragi Sveinsson a annoncé l’annulation de la demande d’adhésion de son pays à l’Union européenne.

L’Islande avait déposé sa demande d’adhésion à l’Union européenne en 2009 dans des "conditions très particulières. A l'époque, le pays était en plein cœur d’une grave crise financière qui "avait ébranlé la confiance des citoyens dans leurs institutions, et suscité l'envie de rejoindre la zone euro au vu de la chute de la valeur de la couronne." Mais avec l’arrivée au pouvoir en 2013 d’un parti eurosceptique, les négociations ont été interrompues. Or, le pays fait déjà partie de l'espace économique européen, ce qui permet la libre circulation des personnes et des marchandises au sein des pays membres de l’UE.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала