Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Abbas coopérera avec tout gouvernement d'Israël acceptant un Etat palestinien

© Sputnik . Sergei GuneevГлава Палестинской национальной администрации Махмуд Аббас
Глава Палестинской национальной администрации Махмуд Аббас - Sputnik France
S'abonner
Les Palestiniens se déclarent prêts à coopérer avec tout gouvernement d'Israël à condition qu'il accepte la solution à deux Etats.

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas est prêt à coopérer avec "tout gouvernement israélien" acceptant un Etat palestinien aux côtés de l'Etat hébreu, a indiqué mercredi son porte-parole Nabil Abou Roudeina. 

"Peu nous importe qui sera le prochain premier ministre d'Israël, ce que nous attendons de tout gouvernement c'est qu'il reconnaisse la solution à deux Etats", a déclaré M.Roudeina, suite à l'annonce de la victoire du Likoud, parti du premier ministre sortant Benjamin Netanyahu, aux élections législatives israéliennes. 

"Sur cette base, nous continuerons à coopérer avec tout gouvernement israélien attaché aux décisions internationales reconnues", a-t-il ajouté. 

Or, M.Netanyahu, qui est désormais quasi-assuré de former le prochain cabinet, a déclaré lundi que les Palestiniens n'auraient pas l'Etat auxquel ils aspirent avec lui au gouvernement. Prônant la poursuite de la colonisation, il enterre l'idée d'un Etat palestinien coexistant à côté d'Israël. 

A worker installs a campaign poster of Israel's Prime Minister Benjamin Netanyahu on a billboard in Tel Aviv March 10, 2015 - Sputnik France
Israël reste fidèle au Likoud de Netanyahu
Les premiers sondages annonçaient des résultats serrés. Benyamin Netanyahou s'est finalement largement imposé. Après le dépouillement de la quasi-totalité des bulletins de vote, le Likoud est en tête des élections, en obtenant 30 sièges sur les 120 à la Knesset.

Donnée dans un premier temps à égalité avec le Likoud, l'Union sioniste, coalition formée par les travaillistes d'Isaac Herzog et la centriste Tzipi Livni, finit loin derrière le parti de Benyamin Nétanyahou avec seulement 24 mandats parlementaires.

La liste des partis arabes crée l'autre surprise de ce scrutin et s'installe à la troisième place avec 14 sièges.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала