Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’UE à la Grèce: pas de réformes, pas de nouveaux prêts

From left clockwise, French President Francois Hollande, German Chancellor Angela Merkel, Dutch Finance Minister Jeroen Dijsselbloem, European Commission President Jean-Claude Juncker, Greek Prime Minister Alexis Tsipras, European Council President Donald Tusk, Secretary General of the Council Uwe Corsepius and European Central Bank Governor Mario Draghi participate in a round table meeting on Greece at an EU summit in Brussels
From left clockwise, French President Francois Hollande, German Chancellor Angela Merkel, Dutch Finance Minister Jeroen Dijsselbloem, European Commission President Jean-Claude Juncker, Greek Prime Minister Alexis Tsipras, European Council President Donald Tusk, Secretary General of the Council Uwe Corsepius and European Central Bank Governor Mario Draghi participate in a round table meeting on Greece at an EU summit in Brussels - Sputnik France
S'abonner
Pour débloquer de l'argent, l'UE attend que le gouvernement grec mette en œuvre les réformes promises.

La Grèce n'obtiendra plus de prêts tant que le pays ne mettra pas en œuvre les réformes promises à l'UE, a déclaré jeudi soir la chancelière allemande Angela Merkel à l'issue d'une réunion à Bruxelles.

Lors de cette réunion, le premier ministre grec Alexis Tsipras a cherché à convaincre François Hollande, Angela Merkel et les représentants des institutions européennes d’octroyer un soutien financier immédiat à son pays. Toutefois, les partenaires européens ont reproché au premier ministre grec de ne pas tenir ses engagements en matière de réformes.

Parlement allemand - Sputnik France
Grèce: le Bundestag approuve le prolongement de l'aide
"Rien ne s’est passé ces dernières semaines. Il est important que ça commence à bouger", a expliqué la chancelière allemande pointant "la situation financière complexe du pays".

La Grèce doit rembourser ce vendredi 336 millions d’euros au FMI et de prochaines échéances lourdes sont prévues dans la deuxième semaine d’avril.

De son côté, le président français a souligné que les réformes devaient être "accélérées et les informations réclamées au gouvernement grec délivrées pour que les prêts puissent être débloqués".

Greek and EU flags wave in the port of the eastern Greek island of Samos in January 20, 2015 - Sputnik France
L'UE admet une sortie de la Grèce de la zone euro
Pour sa part, le chef du gouvernement grec a assuré que  "la Grèce soumettrait ses propres réformes structurelles à ses partenaires européens".

"Il est clair que la Grèce n’est pas contrainte d’appliquer les mesures d’austérité acceptées par le précédent gouvernement en contrepartie du plan d’aide" a-t-il souligné.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала