Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

MH17: le Boeing n'a pas été abattu par un missile Bouk selon les Pays-Bas

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Aller dans la banque de photosСотрудники миссии ОБСЕ и эксперты работают на месте крушения малайзийского Boeing 777
Сотрудники миссии ОБСЕ и эксперты работают на месте крушения малайзийского Boeing 777 - Sputnik France
S'abonner
Selon le Bureau de sécurité des Pays-Bas, pour le moment l'enquête n'a pas établi qu'un missile sol-air Bouk serait à l'origine du crash du Boeing-777 de Malaysia Airlines.

Le Bureau de sécurité des Pays-Bas (OVV) a démenti jeudi la déclaration de la chaîne de télévision néerlandaise RTL selon laquelle un missile sol-air russe Bouk serait à l'origine du crash du Boeing malaisien en Ukraine en juillet 2014.

"Le Bureau de sécurité néerlandais veut être en mesure de dresser le bilan de l'enquête sur l'accident du vol MH17 en se basant sur plusieurs éléments. C'est un processus complexe et long. Il faut vérifier les liens entre chaque élément et l'avion de Malaysia Airlines, notamment parce que l'avion est tombé dans la zone d'un conflit civil. L'enquête suit son cours et porte sur beaucoup plus d'éléments que les morceaux de shrapnel", a indiqué l'OVV dans un communiqué.

A dog stands at the site where MH17, a Malaysia Airlines Boeing 777 plane, crashed near the village of Hrabove (Grabovo) in Donetsk region - Sputnik France
Vol MH17: le Parquet néerlandais dément les affirmations de l'Ukraine
La chaîne de télévision RTL a déclaré jeudi, se référant à des experts, que des fragments découverts sur le lieu du crash du Boeing malaisien avaient été identifiés comme ceux d'un missile 9M317 utilisé par les récentes versions du système Bouk. Selon la chaîne, cela indique que l'avion a été abattu par un missile russe.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines effectuant le vol MH17 Amsterdam-Kuala-Lumpur avec 298 personnes à bord s'est écrasé le 17 juillet 2014 dans la région ukrainienne de Donetsk (est) sans laisser de survivants. L'appareil est tombé dans une zone d'affrontements entre l'armée ukrainienne et les forces d'autodéfense populaire. Selon une hypothèse, l'avion aurait été abattu par un missile sol-air. Les autorités de Kiev accusent les insurgés d'être à l'origine du crash, mais ces derniers déclarent ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion volant à 10.050 m d'altitude.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала