Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Suisse rejoint la banque AIIB

S'abonner
Créée en 2014 sur l'initiative de la Chine, l'Asian Infrastructure Investment Bank est destinée à financer les projets d'infrastructure dans la région Asie-Pacifique. Elle sera dotée d'un capital de 100 milliards de dollars.

La Suisse participera à la fondation de la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB), a annoncé vendredi le Conseil fédéral (gouvernement) suisse.

"Le Conseil fédéral a décidé que la Suisse participerait au processus de fondation de la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (…). La Suisse est l'un des premiers pays d'Europe de l'Ouest à faire ce pas. Elle pourra ainsi participer à la préparation des statuts de cette nouvelle et importante institution financière", a indiqué le Conseil fédéral dans un communiqué.

Площадь Тяньаньмэнь в Пекине - Sputnik France
Paris, Berlin et Rome souhaitent rejoindre la banque asiatique AIIB
Cette décision contribuera également "à promouvoir la coopération politique et économique avec la Chine, et avec l'Asie en général", d'après le Conseil.

"La Suisse considère qu'elle peut jouer un rôle important pour assurer que la nouvelle banque respectera les standards internationaux dans ses activités opérationnelles et dans la coopération au développement. Elle pourra, à cet effet, mettre à profit sa longue expérience et la crédibilité dont elle jouit auprès des banques multilatérales de développement", est-il indiqué dans le communiqué.

China's President Xi Jinping (4th R) meets with the guests at the Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB) launch ceremony at the Great Hall of the People in Beijing in this October 24, 2014 - Sputnik France
L'alternative chinoise à la Banque mondiale attire les Européens
Créée en 2014 sur l'initiative de la Chine, l'Asian Infrastructure Investment Bank est considérée comme une institution concurrente de la Banque mondiale (BM) et de la Banque asiatique de développement (BAD). Elle est destinée à financer les projets dans les transports, l'énergie, les télécommunications et d'autres infrastructures dans la région Asie-Pacifique. L'AIIB sera dotée d'un capital de 100 milliards de dollars. Elle travaillera avec les banques multilatérales de développement existantes et interviendra à titre complémentaire.

A ce jour, 27 pays, principalement de la région, ont signé la déclaration d'intention pour la création de cette banque. Une série d'autres pays, de l'Europe de l'Ouest, ont également annoncé leur participation. La Suisse est le troisième pays d'Europe de l'Ouest à faire ce pas.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала