Irak: l'EI détruit un monastère chrétien du 4e siècle

Selon les médias, les extrémistes ont pillé le monastère avant de le faire sauter.

Les terroristes du groupe Etat islamique on détruit le monastère chrétien des Saints Behnam et Sarah datant du 4e siècle dans la ville irakienne de Bakhdida, à 30 km au nord-est de Mossoul, rapporte la chaîne de télévision Al-Sumaria.

Selon la chaîne, les extrémistes ont pillé le monastère qui compterait des manuscrits très anciens et des livres liturgiques inestimables, avant d'actionner les bombes posées sur son territoire.

D'après des informations précédentes, les extrémistes de l'EI ont obligé les moines de quitter le monastère sans rien emporter durant l’été 2014. 

Royal palace at the archaeological site of Hatra in northwest Iraq between Mosul and Samarra - Sputnik France
Irak: l’Unesco condamne la destruction de la cité antique de Hatra
Le monastère des Saints Behnam et Sarah a été fondé au 4e siècle par le roi assyrien Sennachérib. Le roi a participé lui-même au chantier à titre de pénitence pour le meurtre de son fils Behnam et de sa fille Sarah, après que ceux-ci ont été convertis au christianisme. Le monastère a appartenu à l'Église orientale pendant près de 10 siècles avant de passer à l'Eglise orthodoxe syriaque. Il a servi de résidence à plusieurs patriarches orthodoxes syriaques jusqu'à 1790, puis a relevé de l'Eglise catholique syriaque pendant huit ans avant d'être remis à nouveau à l'Eglise orthodoxe syriaque. 

Restauré en 1986 et visité par des milliers de chrétiens et musulmans, le monastère a été un lieu symbolique de la rencontre islamo-chrétienne. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала