Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Forbes: les Criméens vivent mieux au sein de la Russie

© REUTERS / Maxim ShemetovA girl with Russian national flags painted on her cheeks takes part in celebrations marking the one-year anniversary of Crimea voting to leave Ukraine, in central Simferopol March 16, 2015.
A girl with Russian national flags painted on her cheeks takes part in celebrations marking the one-year anniversary of Crimea voting to leave Ukraine, in central Simferopol March 16, 2015. - Sputnik France
S'abonner
Selon le magazine americain Forbes, les Etats-Unis et l'UE devraient renoncer aux tentatives de "sauver" les habitants de la Crimée qui sont satisfaits d'être devenus citoyens russes.

Rally and concert on Vasilyevsky Slope to mark anniversary of Crimea's reunification with Russia - Sputnik France
Nous sommes ensemble: Moscou commémore la réunification avec la Crimée
D'après de nombreux sondages réalisés par des sociétés occidentales, les habitants de la Crimée sont satisfaits que leur péninsule fasse partie de la Russie depuis mars 2014 et ne souhaitent pas revenir au sein de l'Ukraine, a annoncé lundi le magazine américain Forbes

Les Etats-Unis et l'UE devraient cesser leurs discussions sur la nécessité de "sauver" la Crimée, puisque "sondage après sondage, on voit que les habitants locaux, qu'ils soient Ukrainiens, Russes ethniques ou Tatars de Crimée, sont unanimes à constater qu'il est mieux de vivre en Russie qu'en Ukraine", a indiqué le magazine. 

Фрагмент памятника затопленным кораблям в Севастополе - Sputnik France
"Crimée. Retour à la Patrie": le documentaire prochainement sur Sputnik
Forbes cite notamment les résultats d'un sondage organisé par l'institut américain Gallup en juin 2014. 82,8% des Criméens sont persuadés que les résultats du référendum sur le statut de la Crimée reflètent leur position. Plus de 73% des sondés ont déclaré que l'adhésion à la Russie améliorerait leurs conditions de vie. 

Selon le sondage effectué par le groupe allemand GfK Group, seul 1% des Criméens considèrent les médias ukrainiens comme dignes de foi et seulement 4% ont qualifié les informations diffusées par ces médias de "plutôt dignes de foi".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала