Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

France: les principales versions du crash de l'Airbus A320

© REUTERSA320-Absturz in Südfrankreich
A320-Absturz in Südfrankreich - Sputnik France
S'abonner
Selon les experts français et allemands, la probabilité que l'Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings se soit fait attaquer par des terroristes est faible, écrit mercredi 25 mars le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

"On peut également écarter avec certitude la version des mauvaises conditions météorologiques, d'une erreur de pilotage et d'un contact avec un autre avion", a déclaré à la presse française l'expert en catastrophes aériennes Robert Galan. D'après lui, il est très improbable que l'avion se soit fait attaquer par des terroristes. Il pense que la tragédie aurait pu survenir à cause de l'explosion d'un moteur ou d'un dysfonctionnement technique.

Французские пожарные и спасатели в окрестностях крушения самолета Airbus A320 - Sputnik France
A320, victime d’attentat à la bombe ?
Berlin est du même avis. Le quotidien Bild, se référant aux autorités allemandes, a annoncé qu'il n'existait actuellement aucune preuve selon laquelle l'A320 aurait été victime d'un attentat.

Dans le même temps, le premier ministre français Manuel Valls a déclaré aux journalistes que toutes les versions étaient étudiées: "Aucune hypothèse ne peut être écartée à ce stade".

L'Airbus A320 de Germanwings, une succursale de Lufthansa, se rendait de Barcelone à Düsseldorf: il s'est écrasé mardi dans les Alpes de Haute-Provence avec 150 personnes à son bord — la plupart des citoyens allemands. De plus, selon la presse espagnole, 45 Espagnols pouvaient se trouver à bord.

French Police and Gendarmerie Alpine rescue units gather on a field as they prepare to reach the crash site of an Airbus A320, near Seyne-les-Alpes, in the French Alps, March 24, 2015. - Sputnik France
EXCLUSIF Le crash de Barcelonette vu par un pilote professionnel
Selon certains médias français, les gendarmes arrivés les premiers sur les lieux de l'accident en hélicoptère auraient vu parmi les débris un "homme montrant des signes de vie". Mais le ministre des Transports Alain Vidalies a déclaré plus tard que l'espoir de retrouver des survivants était très faible.

Une cellule d'urgence a été formée pour enquêter sur les causes du crash, constituée d'experts allemands et français. Entre temps, les représentants de Germanwings ont organisé à Cologne une conférence de presse pour évoquer l'état technique de l'A320. Thomas Winkelmann a annoncé que l'avion avait suivi une révision complète à l'été 2013.

"Le dernier contrôle de routine de l'appareil a été effectué hier, le 23 mars, à Düsseldorf. La dernière grande révision à l'été 2013", précise-t-il. Le patron de Germanwings a également affirmé que le pilote de l'appareil avait une grande expérience et plus de 6 000 heures de vol sur ce type d'appareils.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала