Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Journaliste: restituer la Crimée à l'Ukraine violerait les droits des habitants

© Sputnik . Evgeny Biyatov / Aller dans la banque de photosJournaliste: restituer la Crimée à l'Ukraine violerait les droits des habitants
Journaliste: restituer la Crimée à l'Ukraine violerait les droits des habitants - Sputnik France
S'abonner
Lors du référendum de l'année dernière, le peuple de la Crimée a exprimé sa volonté légitime de se rattacher à la Russie, et Forbes a reconnu cette réalité "gênante" pour le département d'Etat américain, constate un journaliste US.

En exigeant de la Russie qu'elle restitue la Crimée à l'Ukraine, l'Occident viole le droit du peuple à l'autodétermination, estime le journaliste américain Robert Parry.

"Cela contraindrait la population essentiellement russe de la Crimée à se soumettre à un gouvernement que bien des habitants de la péninsule considèrent comme illégal, arrivé au pouvoir à l'issue d'un coup de force soutenu par les Etats-Unis", écrit M.Parry.

A girl with Russian national flags painted on her cheeks takes part in celebrations marking the one-year anniversary of Crimea voting to leave Ukraine, in central Simferopol March 16, 2015. - Sputnik France
Forbes: les Criméens vivent mieux au sein de la Russie
Et d'ajouter que la prétendue "invasion" russe de la Crimée et les affirmations selon lesquelles le référendum serait une "mise en scène" constituaient l'élément central de l'exposé mensonger concernant la crise ukrainienne par l'Occident. 

Le journaliste rappelle notamment que la sous-secrétaire d'Etat américaine pour l'Europe et l'Eurasie Victoria Nuland a même prétendu que (le président russe Vladimir) Poutine avait transformé la Crimée en "royaume de la terreur".

Servicemen of the Black Sea Fleet during Navy Day parade rehearsal in Sevastopol - Sputnik France
Crimée: la Russie a torpillé les projets de l'Otan
Quoi qu'il en soit, les sondages réalisés tout au long de l'année dernière par de grandes sociétés occidentales montrent que, dans sa majorité écrasante, le peuple de la Crimée préfère faire partie de la Russie que de l'Ukraine.

Cette réalité, qui n'est pas du goût de l'Occident, a même été reconnue par Forbes, constate M.Parry.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала