Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Obama a refusé de rencontrer le secrétaire général de l'Otan

© REUTERS / Arnd WiegmannNATO Secretary General Jens Stoltenberg said that Ukraine can only submit an application for joining NATO after it conducts all the necessary reforms.
NATO Secretary General Jens Stoltenberg said that Ukraine can only submit an application for joining NATO after it conducts all the necessary reforms. - Sputnik France
S'abonner
Le secrétaire général de l'Otan a refusé de commenter la décision du président Barack Obama de ne pas le rencontrer lors de sa visite à Washington.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg s'est abstenu de commenter l'information selon laquelle le président américain Barack Obama a refusé de le rencontrer.

"J'ai déjà rencontré le président Obama et je le rencontrerai de nouveau. Nos équipes entretiennent des contacts étroits afin de trouver un moment mutuellement acceptable pour notre prochaine rencontre", a déclaré M. Stoltenberg lors d'une conférence de presse à Washington.

Bien que le président Obama se trouve également à Washington, une rencontre avec le secrétaire général de l'Otan ne figure pas dans son agenda. L'agence Bloomberg a annoncé, citant ses propres sources, que le locataire de la Maison Blanche cherche à "éviter" M. Stoltenberg. Selon Bloomberg, l'administration américaine n'a pas répondu à la demande de rencontre adressée par le bureau du secrétaire général de l'Alliance.

NATO Secretary General Jens Stoltenberg addresses a news conference during a NATO defence ministers meeting at the Alliance headquarters in Brussels February 5, 2015 - Sputnik France
Le secrétaire général de l'Otan se rendra aux USA
La Maison Blanche s'est abstenue de tout commentaire.

D'après l'ancien ambassadeur des Etats-Unis à l'Otan Kurt Volker, Barack Obama a enfreint une vielle tradition. Selon l'ambassadeur, "l'administration de George W. Bush appliquait strictement la règle selon laquelle chaque fois qu'un secrétaire général de l'Otan se rendait à Washington, le président le rencontrait nécessairement".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала