Iran: pas de caméras de surveillance dans les sites nucléaires

© Sputnik . Valeri Melnikov / Aller dans la banque de photosАЭС "Бушер"
АЭС Бушер - Sputnik France
Selon le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammed Javad Zarif, aucune caméra de surveillance ne sera installée aux sites nucléaires du pays.

Téhéran ne permettra pas d'installer des caméras de surveillance dans les sites nucléaires iraniens, a rapporté l'agence Irna se référant au ministre iranien des Affaires étrangères Mohammed Javad Zarif.

"M.Zarif a déclaré au parlement que Téhéran n'a pas l'intention d'autoriser l'installation de caméras de surveillance", a rapporté l'agence iranienne.

Le parlement iranien a tenu une réunion à huis clos consacrée aux résultats des négociations entre l'Iran et les Six médiateurs internationaux sur son dossier nucléaire (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) tenues à Lausanne, en Suisse, le 2 avril dernier. 

President Barack Obama gestures during a joint news conference with German Chancellor Angela Merkel in the East Room of the White House in Washington, Monday, Feb. 9, 2015 - Sputnik France
Obama: obliger l'Iran à reconnaître Israël, "erreur de jugement fondamentale"
Pendant la réunion, le directeur de l'Organisation iranienne pour l'énergie atomique Ali Akbar Salehi a comparé le potentiel nucléaire iranien aux potentiels du Japon, du Brésil et de l'Argentine. Selon lui, les pays occidentaux ont "accepté de dialoguer avec l'Iran parce qu'ils n'avaient pas de choix".

Les Six et l'Iran sont parvenus à s'entendre à Lausanne sur les "paramètres clés" pour résoudre le problème nucléaire iranien, étape fondamentale sur la voie d'un accord final d'ici au 30 juin. L'Iran s'est engagé à arrêter deux tiers de ses 19.000 centrifugeuses d'enrichissement d'uranium d'ici dix ans et à placer ses programmes d'enrichissement sous le contrôle international d'ici 25 ans. L'UE et les Etats-Unis ont promis de suspendre leurs sanctions économiques et financières contre l'Iran lorsque l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) aura constaté que l'Iran s'est soumis à toutes ses obligations.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала