Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des députés français à Moscou pour soutenir la Russie

© Flickr / graham chandlerНациональная Ассамблея Франции, Париж
Национальная Ассамблея Франции, Париж - Sputnik France
S'abonner
Un groupe de députés du parlement français s’est rendu en Russie malgré les recommandations du président de l'Assemblée nationale, écrit vendredi le quotidien RBC Daily.

Национальная Ассамблея Франции - Sputnik France
Une délégation parlementaire française se rendra en Russie
Une importante délégation de parlementaires français est arrivée le 9 avril à Moscou pour une visite de travail. Ce voyage se déroule sur l'invitation de Sergueï Narychkine, président de la Douma (chambre basse du Parlement russe) et malgré l'opinion de Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale qui recommandait aux députés de renoncer à ce déplacement.

Le 9 avril, les parlementaires français ont organisé avec leurs collègues russes le colloque "Avenir de l'Europe: réalités et perspectives", avant de prendre part aux négociations au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) dans l'après-midi. Le 10 avril, les députés français s'entretiendront avec Sergueï Narychkine à la Douma, et leur agenda comprend également une rencontre avec les milieux d'affaires.
La délégation française est conduite par Thierry Mariani, membre de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale, coprésident de l'association Dialogue franco-russe.

Встреча главы МИД РФ С.Лаврова с председателем Сената Франции Ж.Ларше - Sputnik France
Président du Sénat français: l'Europe n'est possible qu'avec la Russie
La plupart des visiteurs français sont membres de l'Union pour un mouvement populaire, parti de l'ancien président Nicolas Sarkozy, mais le groupe comprend également une représentante du Parti socialiste au pouvoir, Marie-Françoise Bechtel, vice-présidente de la commission des lois constitutionnelle de l'Assemblée nationale. Le Sénat français est représenté par Jean Bizet et Yves Pozzo di Borgo, tous deux vice-présidents de la commission des affaires européennes.

Les parlementaires français ont ignoré le conseil du président de l'Assemblée nationale. « Ce n'est pas à Bartolone de décider si nous avons le droit d'y aller ou pas », a souligné Claude Goasguen, membre de la commission des finances de l'Assemblée nationale.

Встреча председателя ГД РФ С.Нарышкина с председателем Сената Франции Жераром Ларше - Sputnik France
Le président du Sénat français prévoit un allègement des sanctions antirusses
Le colloque consacré à l'avenir des relations bilatérales a duré trois heures. Les parlementaires russes ont mis l'accent sur la proximité spirituelle entre la France et la Russie. Leurs collègues français n'ont pas nié ses fondements métaphysiques, mais ont tout d'abord tenté d'obtenir des réponses à des questions concrètes. Ainsi, Jacques Myard a attiré l'attention sur les estimations de ses collègues russes concertant la mise en œuvre des accords de Minsk et certaines sources de préoccupation. Philippe Meunier, membre de la commission de la défense, a demandé l'opinion de ses collègues sur l'aide américaine à l'Ukraine.

Les invités français ont également dénoncé les sanctions antirusses. Il faut surmonter cette politique absolument idiote de sanctions, a déclaré Thierry Mariani. Philippe Vitel, député de Toulon, où se trouvent les chantiers navals de DCNS qui a construit les BPC Mistral, a souligné la nécessité de respecter le contrat: Il faut vous livrer ces navires. La crédibilité de la France est en jeu.

Thierry Mariani a espéré que le président français François Hollande se rendrait à Moscou pour le défilé du 9 mai, tout comme Vladimir Poutine était allé en Normandie pour les 70 ans du débarquement des alliés.

Senate President Gerard Larcher arrives at the Elysee Palace on February, 18, 2015 in Paris - Sputnik France
Le président du Sénat français se rend à Moscou
Les participants au colloque ont également soutenu les propositions de Sergueï Narychkine concernant l'organisation de contacts au "format Normandie" lors du sommet de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE. D'après Thierry Mariani, il faut lancer toutes les initiatives capables de mettre fin à ce conflit: cette proposition pourrait être une issue, car elle aide les députés à se comprendre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала