OSCE: Kiev repasse à l’offensive dans le sud-est de l’Ukraine

© Sputnik . Sergei Averin / Aller dans la banque de photosЖурналист телеканала "Звезда" ранен в Донбассе
Журналист телеканала Звезда ранен в Донбассе - Sputnik France
L'armée ukrainienne a avancé d'un kilomètre sur le territoire contrôlé par les insurgés, selon l'OSCE.

L'armée ukrainienne a avancé d'un kilomètre sur le territoire contrôlé par les insurgés, après avoir relancé les combats le 11 avril au soir, annonce un communiqué des observateurs de l'OSCE.

Nouveaux combats près de l'aéroport de Donetsk - Sputnik France
Nouveaux combats près de l'aéroport de Donetsk
Selon la mission d’observation, "les tirs visaient Shirokino et ses environs depuis le territoire sous contrôle du gouvernement, à environ 500 m du lieu de déploiement de la mission".

Les combats ont repris près du bourg Spartak et aux abords de la mine Boutorskaïa. Les combattants ont recouru à l'artillerie, aux blindés, aux mortiers, aux lance-grenades et aux mitrailleuses lourdes.

Les observateurs de l'OSCE ont noté qu'une offensive d'envergure lancée dans cette région par l'armée ukrainienne a permis à cette dernière d'avancer d'un kilomètre sur le territoire contrôlé par la république populaire autoproclamée de Donetsk.

Computer - Sputnik France
Donbass: des instructeurs étrangers aident Kiev à préparer des provocations
"Une simple analyse des rapports des observateurs de l'OSCE démontre que les combats sporadiques qui se sont déroulés dernièrement aux abords de Shirokino et près de l'aéroport de Donetsk ont été provoqués par les combattants des bataillons dits volontaires", a déclaré le  représentant permanent de la Russie auprès de l'OSCE Andreï Keline.

Le 12 février, les pays faisant partie du "format Normandie" (Russie, Ukraine, France et Allemagne) ont signé un texte à Minsk censé mettre un terme au conflit dans le Donbass. L'accord conclu à l'issue de 16 heures de négociations engage notamment l'armée ukrainienne à retirer ses armes lourdes de la ligne de confrontation actuelle et les insurgés, de la ligne fixée dans les accords de Minsk de septembre 2014. Cette disposition permet de créer une "zone tampon" élargie et d'empêcher les troupes ukrainiennes de bombarder les villes contrôlées par les forces armées des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk (DNR et LNR).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала