Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Assad: la France doit cesser de soutenir les terroristes

© AP Photo / Remy de la MauviniereSyria President Bashar al-Assad
Syria President Bashar al-Assad - Sputnik France
S'abonner
"C'est vous qui avez aidé les terroristes (...). Comment peut-on avoir un dialogue avec un pays qui soutient les terroristes? (...) Que le gouvernement français cesse son appui aux terroristes dans mon pays", s’est indigné le leader syrien.

Interviewé dans le 20 heures de la chaîne France 2, diffusé lundi soir, le président syrien Bachar el-Assad a démenti utiliser des armes chimiques et a accusé la France de soutenir les terroristes.

Президент Сирии Башар Асад - Sputnik France
Assad: Scandinaves, leaders de l'EI en Syrie, sont à redouter au maximum
"Dès les premières semaines du conflit, des terroristes se sont infiltrés en Syrie avec l'appui d'Etats occidentaux et régionaux", a-t-il affirmé alors que le présentateur lui demandait qu'elle était sa responsabilité dans la guerre qui ravage son pays.

"C'est vous qui avez aidé les terroristes (…). Comment peut-on avoir un dialogue avec un pays qui soutient les terroristes? (…) Que le gouvernement français cesse son appui aux terroristes dans mon pays", s’est indigné le leader syrien.

Interrogé sur l'usage d'armes non conventionnelles car non ciblées, notamment des barils explosifs largués par les airs, le président syrien nie fermement. "Nous n'avons jamais entendu parler, au sein de notre armée, d'armes aveugles", affirme Bachar el-Assad. "Nous avons des bombes conventionnelles et des armements classiques."

In this photo released on Tuesday, Feb. 10, 2015 by the Syrian official news agency SANA, Syrian President Bashar Assad gestures during an interview with the BBC, in Damascus, Syria. - Sputnik France
Assad: l'Etat islamique s'est renforcé grâce aux raids US
Le président syrien a en outre démenti l'usage par l'armée de gaz de chlore en mars contre des secteurs rebelles de la province d'Idlib (nord-ouest), après des accusations de l'organisation des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW).

Au cours de l’interview, Bachar el-Assad a en outre indiqué avoir rencontré des membres des services secrets français en Syrie en dépit de la rupture des relations diplomatiques bilatérales.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала