Politicien ukrainien: "Elizabeth II boit le sang des bébés du Donbass"

© Sputnik . Pavel Palamarchuk / Aller dans la banque de photosДепутат Верховной Рады Украины Олег Ляшко
Депутат Верховной Рады Украины Олег Ляшко - Sputnik Afrique
Une photographie de la reine d’Angleterre arborant par hasard les couleurs de l’Ukraine a déchaîné l’imagination macabre du leader du Parti radical ukrainien, le député Oleg Liachko.

"Sa Majesté la reine Elizabeth II. Une partisane agressive, cynique de Bandera (collaborateur ukrainien durant la 2e Guerre mondiale, ndlr), une grand-mère punitive, loyale supporter de la junte de Kiev. Le secret de sa jeunesse est qu’elle boit du sang frais de bébés des DNR et LNR (républiques insurgées de Donetsk et Lougansk, ndlr) tous les matins", a écrit l’intéressé sur sa page Facebook, en référence au conflit qui a fait plus de 6.000 morts dans le sud-est du pays.

Її Величність королева Єлизавета ІІ. Агресивно налаштована цинічна бандерівка, бабушка-каратєль, вірний адепт Київської хунти. Секрет молодості — щоранку п'є свіжу кров немовлят з ДНР і ЛНР#цинічнібандери

Posted by Олег Ляшко on dimanche 26 avril 2015

Il ne s’agit pas de la première plaisanterie macabre du député de la Rada suprême (parlement): le 16 avril, il avait tourné en dérision sur sa page Facebook la mémoire du journaliste ukrainien Oles Bouzina, assassiné à Kiev. "Il faut vraiment qu’ils aient vécu comme des salopards pour que leur mort de ne suscite pas une goutte de compassion", avait notamment écrit l’ex-candidat à la présidentielle ukrainienne.

Oles Bouzina - Sputnik Afrique
Un député ukrainien raille la mémoire d’un journaliste assassiné

Oleg Liachko est un des visages les plus célèbres de la violence qui s’abat sur l’Ukraine. Amnesty International a publié un rapport dénonçant le fait que Liachko filme et diffuse sur son site internet des vidéos dans lesquelles on le voit, accompagné de groupes paramilitaires comme le bataillon Azov, pénétrer dans des lieux publics ou privés pour y enlever des personnes, les humilier et les contraindre par la force à exécuter ses ordres. Dans l'une d'elles, il oblige le maire de Slaviansk à écrire une lettre de démission "volontaire". Le slogan "Gloire à l’Ukraine, mort aux occupants" lui sert de cri de ralliement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала