Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le sénat US refuse d'approuver le futur accord avec l'Iran

© W.ScottЗдание американского Сената в Вашингтоне
Здание американского Сената в Вашингтоне - Sputnik France
S'abonner
Les sénateurs américains ont refusé d'approuver le futur accord final entre l'Iran et les six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire.

U.S. Secretary of State John Kerry (L), meets with Iran's Foreign Minister Mohammad Javad Zarif in New York April 27, 2015. - Sputnik France
Nucléaire iranien: l'accord avec Téhéran, unique succès des dernières années
Le Sénat américain a refusé de reconnaître les possibles ententes sur le programme nucléaire iranien comme un traité international qui doit être ratifié par le Congrès des Etats-Unis.

L'amendement ad hoc soumis aux sénateurs n'a pas réuni les 60 voix nécessaires sur 100.

Si ce texte avait été adopté, tout accord aurait dû être approuvé par au moins 60 voix des sénateurs, ce qui rendrait difficile l'adoption de l'accord par la chambre haute.

Bien que la Maison Blanche invite le Congrès à ne pas empêcher les médiateurs internationaux de conclure un accord définitif avec Téhéran, le président Barack Obama estime toutefois que les parlementaires doivent pouvoir dire leur mot lors de la ratification du dit accord.

P5+1 European Union officials and Iranian officials wait for the start of a meeting on Iran's nuclear program at the Beau Rivage Palace Hotel in Lausanne March 30, 2015. - Sputnik France
Accord sur l'Iran: pas d'incidence sur les relations russo-américaines
L'Iran et les six médiateurs internationaux sur son dossier nucléaire (Russie, Etats-Unis, France, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne) mènent des négociations sur la mise au point d'un accord final garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien. Le 2 avril dernier, les parties sont parvenues à s'entendre à Lausanne sur les "paramètres clés" de ce document. Cette entente constitue une étape fondamentale sur la voie de l'accord final qui doit être conclu d'ici le 30 juin. L'Iran s'est engagé à arrêter les deux tiers de ses 19.000 centrifugeuses d'enrichissement d'uranium d'ici dix ans et à placer ses programmes d'enrichissement sous contrôle international d'ici 25 ans.

L'UE et les Etats-Unis ont pour leur part promis de suspendre leurs sanctions économiques et financières contre l'Iran lorsque l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) aura constaté que Téhéran s'est soumis à toutes ses obligations.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала