Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Reiner Braun: l'Otan cherche à "encercler" la Russie

© AP Photo / Massoud HossainiGerman soldiers stand guard during the NATO Secretary-General Jens Stoltenberg's first visit
German soldiers stand guard during the NATO Secretary-General Jens Stoltenberg's first visit - Sputnik France
S'abonner
Selon l'expert, l'Ukraine représente un "vide" dans le jeu géopolitique mené par les Etats-Unis.

Le changement de pouvoir en Ukraine ne constitue qu'une manœuvre dans les tentatives de Washington d'enserrer la Russie dans un étau militaire, affirme le coprésident du Bureau international de la paix Reiner Braun.

Raising of the NATO flag - Sputnik France
L’Otan doublera les effectifs de ses forces de réaction rapide
"Dès le début des années 1990, les Etats-Unis ont cherché à encercler la Russie militairement", a déclaré M.Brown dans une interview accordée à l'agence Sputnik.

Selon lui, l'Ukraine représente un "vide" dans le jeu géopolitique mené par les Etats-Unis.

"Afin de colmater cette brèche, Washington a dû changer le régime politique à Kiev", estime l'analyste.

Toujours d'après M.Brown, l'Alliance atlantique tente d'étendre son influence sur les pays occidentaux qui lui sont économiquement et politiquement proches mais ne font pas actuellement partie de l'Otan, notamment la Finlande et la Suède. La crise ukrainienne a ravivé dans ces pays les discussions concernant leur éventuelle adhésion à l'Alliance, constate l'expert.

Fuerzas Armadas de Alemania - Sputnik France
Exercices militaires intenses dans les pays baltes
Dans le même temps, une majorité des Finlandais et des Suédois s'opposent aux projets d'adhésion à l'Otan, indique M.Brown. Cette idée ne fait pas non plus l'unanimité dans les milieux politiques des deux pays scandinaves.

Face à la crise ukrainienne, l'Otan a intensifié ses manœuvres militaires conjointes dans les pays baltes ainsi qu'en Pologne. Moscou a exprimé ses préoccupations par le renforcement de la présence militaire de l'Alliance à proximité de ses frontières.

Plus tôt dans la semaine, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a annoncé que l'Alliance comptait doubler les effectifs de ses forces de réaction rapide, qui passeraient de 13.000 à 30.000 hommes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала