Syrie: les USA font tout ce qu'ils veulent, sans aviser personne

© AP Photo / Nasser NasserSalafi cleric Mohammed al-Shalabi, 48, widely known as Abu Sayyaf
Salafi cleric Mohammed al-Shalabi, 48, widely known as Abu Sayyaf - Sputnik France
"Toutes les opérations menées par les Etats-Unis dans le cadre de la «guerre contre l'EI» ne sont rien d'autre que des actes terroristes perpétrés dans la lutte pour leurs propres intérêts", estime un conseiller militaire du gouvernement syrien.

Des forces spéciales américaines ont éliminé un haut responsable du groupe djihadiste Etat islamique (EI), Abou Sayyaf, lors d'une opération effectuée en Syrie sans l'autorisation de Damas. 

Лагерь палестинских беженцев Ярмук на окраине Дамаска - Sputnik France
Vers une nouvelle réalité en Syrie ? (1/2)
Selon l'agence Associated Press, un groupe de combattants de la Delta Force est arrivé de l'Irak à bord d'hélicoptères Black Hawk et d'avions à rotors basculants Osprey. Après un échange de tirs nourris, les commandos américains ont tué Abou Sayyaf et capturé sa femme. L'agence fait également état de 12 morts parmi les djihadistes de l'EI.  

La porte-parole du Conseil de sécurité nationale des Etats-Unis, Bernadette Meehan, a fait savoir à cette occasion que le "gouvernement américain ne coordonnait pas ses actions avec les autorités syriennes et ne les avait pas informé au préalable de cette opération".  

"Nous avons dit au régime d'Assad de ne pas s'ingérer dans nos efforts visant à combattre l'EI sur le territoire syrien", a déclaré Mme Meehan. Ce régime "n'est pas notre partenaire dans la lutte contre l'EI et ne peut pas l'être", a-t-elle ajouté.  

La déclaration de la porte-parole traduit la tendance de Washington à faire tout ce qu'il veut sur le territoire d'un autre pays sans en aviser les autorités légitimes, estime le conseiller militaire du gouvernement syrien, le général Hassan Hassan. 

"Toutes les opérations menées par les Etats-Unis dans le cadre de la prétendue «guerre contre l'EI» ne sont rien d'autre que des actes terroristes perpétrés dans la lutte pour leurs propres intérêts", a déclaré le général à l'agence Sputnik.  

Salafi cleric Mohammed al-Shalabi, 48, widely known as Abu Sayyaf, talks during an interview with the Associated Press at a furniture store, owned by the head of Abu Sayyaf's clan, in the city of Ma'an, Jordan - Sputnik France
Syrie: la Maison Blanche et le Pentagone confirment un raid contre l'EI
"Les Etats-Unis n'ont pas obtenu de résultats dans leur opération militaire en Syrie et ailleurs. Ils n'ont aucune intention d'éradiquer le terrorisme dans la région. Washington apporte à l'EI un soutien financier, militaire et logistique", a indiqué Hassan Hassan. 

"L'élimination d'Abou Sayyaf peut parfaitement s'expliquer par le fait qu'il a refusé de faire à la place des Américains une partie de leur travail et non pas parce qu'il était dirigeant d'un groupe terroriste", a conclu le conseiller militaire du gouvernement syrien.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала