Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Sergueï Lavrov joue franc-jeu avec l'Europe

© AP Photo / Pavel GolovkinRussian Foreign Minister Sergey Lavrov
Russian Foreign Minister Sergey Lavrov - Sputnik France
S'abonner
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov est arrivé hier à Bruxelles pour une visite de deux jours: il a déjà rencontré lundi le secrétaire général du Conseil de l'Europe Thorbjorn Jagland, puis la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

D'après les déclarations du ministre russe à l'issue de son entretien avec Thorbjorn Jagland, Moscou apprécie grandement son impartialité et le rôle qu'il joue dans le règlement de la crise ukrainienne. Les représentants russes ne peuvent toujours pas en dire autant sur l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE). Dès le début de son entretien avec Federica Mogherini, Sergueï Lavrov a affirmé qu'il y avait actuellement "peu" de positions communes entre Moscou et l'UE.

Conseil de l'Europe - Sputnik France
Conseil de l'Europe: Lavrov se rend à une session du Comité des ministres
A l'issue des pourparlers, Thorbjorn Jagland a expliqué avoir abordé avec Sergueï Lavrov la crise en Ukraine et la manière dont le Conseil de l'Europe pourrait contribuer au rétablissement et au développement du pays. Selon le secrétaire général, le Conseil de l'Europe "peut être une plateforme convenable" pour régler la crise.

"Nous apprécions grandement les décisions prises par le Conseil de l'Europe sur la crise ukrainienne à l'initiative de monsieur Jagland, a renchéri le ministre Sergueï Lavrov. Qu'il s'agisse du plan d'action spécial pour soutenir l'Ukraine, de la connexion de la Commission de Venise à l'analyse des engagements pris par le gouvernement ukrainien dans le cadre des accords de Minsk (notamment dans le contexte de la réforme constitutionnelle), ou encore du groupe spécial formé sous l'égide du Conseil de l'Europe pour enquêter sur les événements du Maïdan et la tragédie du 2 mai 2014 à Odessa. "Très récemment, sur décision de monsieur Jagland, a été créé un mécanisme de présence d'experts du Conseil de l'Europe dans chacune des 25 régions de l'Ukraine pour examiner les questions potentiellement utiles en procédant à la réforme de l'autonomie locale et en mettant en œuvre la fameuse décentralisation dont on parle tant", explique Sergueï Lavrov.

Thorbjorn Jagland, secretario general del Consejo de Europa - Sputnik France
Président du Conseil de l'Europe: la Russie et l'Europe sont inséparables
Le ministre russe a noté que le Conseil de l'Europe et le comité des ministres basaient leur activité sur des conventions universelles juridiquement contraignantes, qui créaient un espace juridique commun dans le domaine de la protection des droits de l'homme à travers toute l'Europe".

Lundi soir, Sergueï Lavrov s'est également entretenu avec la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini. "Je suis ravi de cette opportunité de vous rencontrer pour parler de nos positions communes. Ce n'est pas difficile, puisqu'elles sont peu nombreuses", a déclaré le ministre russe au début de l'entretien. Federica Mogherini a brièvement évoqué les résultats de la réunion des ministres de la Défense et des Affaires étrangères de l'UE, qui s'est également déroulée lundi à Bruxelles. A la question de savoir si des décisions avaient été prises concernant une armée commune pour l'UE, la chef de la diplomatie européenne a répondu en souriant: "Non". Puis elle a noté que durant son entretien avec Sergueï Lavrov de nombreuses questions devaient être évoquées, avant d'ajouter: "Combien d'heures avons-nous devant nous?". Après cela, la rencontre s'est poursuivie à huis clos.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала