Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La levée de l'embargo alimentaire russe dépend du comportement de l'UE

© Sputnik . Ekaterina Shtukina / Aller dans la banque de photosDmitri Medvedev, chef du gouvernement de Russie
Dmitri Medvedev, chef du gouvernement de Russie - Sputnik France
S'abonner
Moscou prendra la décision de lever son embargo sur les importations alimentaires occidentales compte tenu des intérêts nationaux de la Russie et du comportement de ses partenaires européens, a indiqué le chef du gouvernement russe.

Produits alimentaires - Sputnik France
UE: des méthodes peu orthodoxes pour contourner l'embargo russe
La décision de lever l'embargo sur les exportations alimentaires occidentales sera adoptée par Moscou compte tenu du comportement de l'UE et des intérêts nationaux de la Russie, a déclaré le premier ministre Dmitri Medvedev dans une interview à la télévision russe.

"Nous prendrons ces décisions […] compte tenu de nos intérêts nationaux", a indiqué le chef du gouvernement avant de rappeler qu'il s'agissait d'une mesure adoptée en réponse aux sanctions occidentales.

Selon lui, l'embargo alimentaire a permis à la Russie "d'augmenter substantiellement son potentiel intérieur".

Orange Grove in the Botanical Park and Gardens, Fournes, Crete - Sputnik France
Embargo : Athènes demande à Moscou la permission de lui livrer oranges, fraises et pêches

"La substitution aux importations dont on parle aujourd'hui si souvent a réellement eu lieu. Mieux, même en cas de levée de ces mesures restrictives, et cela se produira tôt ou tard, nous ne pourrons et ne devrons pas revenir à la situation qui existait avant leur introduction", a conclu Dmitri Medvedev.

Suite à la crise en Ukraine, les Etats-Unis et l'Europe ont adopté en 2014 et au début de 2015 plusieurs trains de sanctions contre des secteurs entiers de l'économie russe. La Russie a riposté en août dernier en frappant d'embargo plusieurs groupes de denrées alimentaires, notamment les produits laitiers, la viande, les fruits et les légumes en provenance de l'UE, du Canada, d'Australie et de Norvège. Moscou a annoncé qu'il mettrait en place sa propre production de denrées visées par l'embargo ou recherchait d'autres fournisseurs afin de remplacer les importations occidentales.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала