Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie renonce aux navires Mistral

© AFP 2021 Jean-Sebastien EvrardA picture taken on September 7, 2014 in Saint-Nazaire, western France, shows the Vladivostok warship, a Mistral class LHD amphibious vessel ordered by Russia to the STX France shipyard
A picture taken on September 7, 2014 in Saint-Nazaire, western France, shows the Vladivostok warship, a Mistral class LHD amphibious vessel ordered by Russia to the STX France shipyard - Sputnik France
S'abonner
Lors de leurs négociations sur les navires Mistral, la Russie et la France n’évoquent qu’une seule question: le montant des compensations que touchera Moscou, a déclaré mardi aux journalistes le vice-président du collège de la Commission militaire et technique de Russie Oleg Botchkarev.

« Nous sommes passés (dans la discussion, ndlr) au niveau commercial — remboursez l'argent… Actuellement, il n'y a qu'une seule discussion: la somme d'argent qui doit être restituée à la Fédération de Russie. Et aujourd'hui un travail très intense est en cours », a indiqué M. Botchkarev.

Le constructeur naval français DNCS/STX a signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral pour la Russie.
La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l'automne 2014, mais elle a été suspendue par le président François Hollande sine die au motif que les conditions "n'étaient pas réunies" en raison de la crise ukrainienne.
En mai 2015, les médias russes ont affirmé que la France envisageait de proposer à Moscou environ 785 millions d'euros à titre de dédommagement pour la rupture du contrat sur les Mistral. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала