Karzaї: l'EI, fruit des ingérences en Irak et en Syrie

© Sputnik . Sergei Guneev / Aller dans la banque de photosПрезидент Афганистана Хамид Карзай
Президент Афганистана Хамид Карзай - Sputnik France
Pour l'ex-président afghan, l'Etat islamique est l'œuvre des forces extérieures.

L'émergence du groupe djihadiste Etat islamique a été provoquée par les ingérences extérieures dans les affaires des pays du Proche-Orient, estime l'ex-président afghan Hamid Karzaї.

Drapeau utilisé par le groupe terroriste Etat islamique - Sputnik France
Pourquoi personne ne peut arrêter l'Etat islamique?
"L'Etat islamique n'est pas né en Afghanistan. Son apparition est due aux événements en Irak et en Syrie ainsi qu'à l'ingérence extérieure dans les affaires de ces pays", a déclaré M.Karzaї dans une interview accordée à la chaîne de télévision RT.

Selon lui, si l'Etat islamique était "issu de la société", les autorités des pays concernés seraient en mesure d'établir un dialogue avec l'organisation.

"Si l'EI était apparu en Irak de manière naturelle, en raison du mécontentement de la population locale, les autorités auraient sans aucun doute accepté de négocier avec lui. La même chose s’applique à la Syrie", a expliqué l'ancien dirigeant afghan.

Islamic State fighters parade in Raqqa, Syria - Sputnik France
Assange: l'Etat islamique, fruit de la politique de l'Occident
"Cependant, si l'Irak et la Syrie font face à un groupe créé par des forces extérieures et utilisé par ces forces en vue de semer la destruction, il n'est pas question de dialoguer avec une telle organisation", conclut M.Karzaї.

Créé en 2006 en Irak, l'EI a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe lié à Al-Qaïda, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, poursuit son offensive.

Depuis août dernier, une coalition internationale conduite par les Etats-Unis effectue des frappes contre les positions des djihadistes de l'EI en Irak et depuis septembre, en Syrie.

Début juin, le secrétaire d'Etat américain adjoint Antony Blinken a fait savoir que les raids de la coalition avaient fait

Would-be martyrs joining the self-proclaimed Islamic State (IS) from around the world are complaining of favoritism, as senior militants tap friends and family for the honor of blowing themselves up in the name of jihad. - Sputnik France
Washington affirme que 10.000 djihadistes ont été éliminés en neuf mois
dans les rangs des islamistes.

D'après des documents récemment déclassifiés, le service de renseignement militaire du Pentagone avait prévu l'éventuelle expansion de l'Etat islamique au Proche-Orient dès 2012.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала