Les USA veulent dissuader Berlin de se rapprocher de Moscou

© AFP 2022 VANO SHLAMOV US Assistant Secretary of State for European and Eurasian Affairs Victoria Nuland gestures as she speaks during her press conference in Tbilisi
US Assistant Secretary of State for European and Eurasian Affairs Victoria Nuland gestures as she speaks during her press conference in Tbilisi - Sputnik France
La sous-secrétaire d'Etat américaine entame mercredi une visite à Berlin en vue de persuader les autorités allemandes de se montrer fermes dans leur dialogue avec la Russie.

La sous-secrétaire d'Etat américaine pour l'Europe et l'Eurasie, Victoria Nuland, se rendra mercredi à Berlin pour évoquer avec les autorités allemandes les "défis mondiaux et transatlantiques", a annoncé le département d'Etat dans un communiqué.

Par "défis transatlantiques", Washington entend généralement ses désaccords avec Moscou, désaccords qui ont déjà fourni à l'Otan l'occasion d'intensifier ses activités en Europe. Les Etats-Unis se prononcent pour le maintien, voire le durcissement des sanctions antirusses et appellent leurs partenaires européens à adopter la même position.

Reichstagsgebäude - Sputnik France
Journaliste US: Berlin lance un défi à Washington
Il n'en reste pas moins que la plupart des Allemands ne veulent pas voir les Etats-Unis et l'Otan s'ingérer dans le conflit ukrainien. La visite de Mme Nuland aura donc lieu sur fond de désir croissant de Berlin d'éviter un conflit avec la Russie.

Les divergences entre les Américains et les Allemands sur l'attitude à adopter envers la Russie plongent leurs racines dans l'histoire, l'économie et la géographie, a déclaré Bruce Stokes, directeur de Global Economic Attitudes au Pew Research Center à Washington, dans une interview à l'hebdomadaire allemand Die Zeit.

"Si la Guerre froide se transformait en guerre réelle, l'Allemagne serait la première victime", estime M. Stokes. C'est la raison pour laquelle la plupart des Allemands, surtout les personnes âgées, ne veulent pas que l'Otan soutienne l'Ukraine au risque de provoquer un conflit avec la Russie, a ajouté l'analyste.

Министр иностранных дел РФ Сергей Лавров - Sputnik France
Ukraine: Moscou préoccupé par les démarches antirusses de l'Allemagne
"Seulement 19% des Allemands estiment que l'Otan doit apporter une aide militaire à Kiev", a souligné Bruce Stokes. Selon lui, un armement de l'Ukraine augmenterait le risque d'une guerre contre les pays voisins. Les Allemands désapprouvent dans leur majorité tout ce qui pourrait provoquer un conflit armé. Voici pourquoi 71% de la population se prononcent en faveur d'une aide exclusivement économique à Kiev.

"Il s'agit visiblement là de conséquences de la Guerre froide. Mais nous y trouvons  également l'écho de la Seconde Guerre mondiale. Les Allemands ne veulent pas que cette horreur se répète", a conclu l'expert américain.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала