Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie présente sa réponse au Mistral français

© Sputnik . Georges GobetMistral
Mistral - Sputnik France
S'abonner
La maquette d'un nouveau navire russe alternatif au Mistral a été présentée dans le cadre du forum Armée-2015.

Le bureau d'études russe Nevskoïe a présenté dans le cadre du forum Armée-2015, qui se tient du 16 au 19 juin dans la région de Moscou, la maquette du nouveau navire d'assaut amphibie Priboï, qui pourrait constituer une alternative au porte-hélicoptères français Mistral.

Hubschrauberträger des Typs Mistral - Sputnik France
Saga des Mistral: Dassault propose un "plan B" à Moscou
"C'est notre réponse au Mistral. Il ne s'agit pour l'instant que d'une maquette, mais les caractéristiques du projet permettent d'espérer que les navires Priboï seront en mesure de résoudre avec succès les problèmes liés à la réception, au transport et au débarquement des troupes", a déclaré un représentant du haut commandement de la Marine russe.

Le navire d'assaut amphibie Priboï aura un déplacement d'eau de 14.000 tonnes avec une calaison de 5 mètres. Le navire pourrait accueillir environ 60 unités d'équipement, y compris huit hélicoptères anti-sous-marins et d'assaut Ka-27 et Ka-52K, quatre embarcations d'assaut du type 11770M ou deux du type 12061M. Le Priboï pourrait atteindre une vitesse de 20 nœuds. Son rayon d'action serait de 6.000 milles nautiques et son autonomie atteindrait 60 jours.

"Tous les composants du Priboï seront nationaux: les équipements amphibies, l'héliport et les systèmes d'armement. Nous espérons qu'au moins quatre navires soient construits pour les besoins de la Marine", a rapporté le représentant.

Le dernier-né du groupe Kalachnikov et la version de Ratnik destinée à l'exportation au Salon international de la défense IDEX-2015 d'Abu Dhabi - Sputnik France
Kalachnikov: "Nous obtenons de nouveaux marchés grâce aux sanctions"
Toujours selon lui, le projet, élaboré par le bureau d'études russe Nevskoïe, n'a pas recours aux conceptions et aux systèmes techniques déjà utilisés dans le projet Mistral. La décision définitive sur la construction du navire sera prise après l'achèvement de la mise au point du projet.

Le constructeur naval français DNCS/STX a signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral pour la Russie. Le premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû être livré à la Russie à l'automne 2014, alors que le deuxième, le Sébastopol, devrait être remis à Moscou en 2015. Les livraisons ont été suspendues par le président François Hollande sine die au motif que les conditions "n'étaient pas réunies" en raison de la crise ukrainienne.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала