Colombie: attaques des FARC, 4 morts et un oléoduc endommagé

© Sputnik . Jaime Saldarriagamilitaires colombiens
militaires colombiens - Sputnik France
Deux explosions criminelles attribuées aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont provoqué la mort de quatre soldats et la détérioration d’un oléoduc.

Des insurgés colombiens ont tué quatre soldats et ont endommagé un important oléoduc dans l'est du pays, provoquant une fuite de pétrole, rapporte le quotidien colombien El Heraldo.

"Les Farc ont interrompu le flux normal de pétrole en utilisant des explosifs artisanaux", ont déclaré les autorités colombiennes, déplorant "des dégâts importants pour la population civile".

L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le second du pays avec une longueur totale de 780 km, a été dynamité dans la nuit de mardi, dans la province de Norte de Santander, une région frontalière avec le Venezuela, où sont très implantées les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC).

Suite à l'explosion, le pétrole s'est déversé dans une rivière environnante. Les autorités ont dû restreindre la desserte en eau dans les habitations, touchant 16.000 personnes. Les sauveteurs ont dressé des barrages sur la rivière afin de contenir la marée noire.

Le lendemain, quatre soldats ont été tués et quatre autres blessés lors d'une patrouille effectuée mercredi dans la province du Caqueta (sud), un autre fief des FARC. Les militaires se sont retrouvés dans un terrain piégé où des insurgés avaient activé des explosifs.

Engagées dans des pourparlers de paix, délocalisés depuis novembre 2012 à Cuba, les FARC ont récemment accru leurs attaques et les actes de sabotage contre des installations pétrolières et électriques. La guérilla a suspendu le mois dernier sa trêve unilatérale, en réponse à des bombardements de l'armée, alors que le président Juan Manuel Santos exclut tout cessez-le-feu bilatéral avant la signature d'un accord.

Fondée en 1964 dans la foulée d'une insurrection paysanne, la principale rébellion du pays compte encore selon les autorités près de 8.000 combattants, essentiellement repliés dans les régions rurales. Le conflit colombien, le plus ancien d'Amérique latine, a fait officiellement quelque 220.000 morts et plus de six millions de déplacés.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала