Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Comment de pas s'embrouiller dans le nœud iranien

© Sputnik . Grigoriy Sysoev / Aller dans la banque de photosГорода мира. Тегеран
Города мира. Тегеран - Sputnik France
S'abonner
Les Six médiateurs internationaux envisagent la levée des sanctions à l'égard de l'Iran.

L'attention sérieuse est accordée au texte de l'accord. Selon le ministère russe des AE, il y a des progrès. Cependant, il ne faut pas oublier que les débats sur le calendrier et la procédure de levée des sanctions internationales à l'égard de l'Iran sont parmi les problèmes en suspens. Selon les optimistes, le texte de l'accord sera prêt d'ici fin juin mais les pessimistes supposent que les pourparlers soient prolongés.

La levée des sanctions et les paramètres militaires suscitent les débats tout particulièrement acharnés. Les parties ne se comprennent pas toujours. L'Iran poursuit les pourparlers avec les représentants de l'AIEA. Ces derniers prétendent n'avoir pas reçu d'information exhaustive de Téhéran. Or, il y a des nouvelles réjouissantes: l'Iran et les Six ont réussi à s'entendre sur la levée simultanée des sanctions économiques et financières proclamées à l'égard du pays. Ce problème constituait pendant longtemps la pierre d'achoppement: les Etats-Unis exigeaient la levée des sanctions par étapes et l'Iran insistait pour que toutes les sanctions soient annulées simultanément. Plusieurs difficultés qui surgissent sont les fruits d'un monde unipolaire, affirme le politologue Dmitri Koulikov:

Jacob Lew - Sputnik France
Sanctions contre l'Iran: Washington empêchera Pékin et Moscou d'apposer leur veto
Dans le système bipolaire les problèmes étaient réglés essentiellement par les Etats-Unis et l'URSS. Ils ont obtenu la non-prolifération des armes nucléaires. Dans le système unipolaire préconisé par les Etats-Unis ce problème est réglé inefficacement. La situation autour de l'Iran le confirme. Le monde devrait inventer un système réservant des droits égaux aux centres de force qui permettrait de réprimer la menace de dissémination non contrôlée des armes nucléaires.

Les Américains n'entendent pas changer d'attitude et insistent sur l'élargissement des ententes initiales, dit le rédacteur en chef de la revue « L'Iran contemporain » Igor Pankratenko:

Les obstacles surgissent en prévision de la signature de l'accord. La partie américaine insiste sur son élargissement. Il ne s'agit pas seulement du programme nucléaire mais aussi du programme de missiles. Les experts américains et internationaux doivent avoir le droit de sonder tous ceux qui participent au programme nucléaire iranien. Je n'exclus pas des expertises supplémentaires aux installations militaires iraniennes.

L'Iran n'entend pas accepter toutes les conditions de l'Occident concernant les inspections de l'AIEA aux installations nucléaires du pays. Téhéran a refusé par le passé également d'envisager l'accès des inspecteurs aux installations iraniennes n'ayant pas rapport aux projets nucléaires, poursuit Igor Pankratenko: 

Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak et le ministre iranien du Pétrole Bijan Namdar-Zanganeh, septembre 2014. - Sputnik France
Iran-Russie: le contrat "pétrole contre marchandises" bientôt mis en œuvre
Iran juge ces ultimatums inadmissibles. Le leader suprême Hamenei a déclaré qu'il humiliaient l'Iran et que personne n'aurait la possibilité d'interroger les scientifiques iraniens ni de visiter les entreprises qui n'étaient pas liées officiellement au programme nucléaire iranien.

L'Europe et les Etats-Unis sont contraints de faire un choix difficile: d'une part les hommes d'affaires évaluent les bénéfices promis par les contrats avec l'Iran qui seront possibles après la levée des sanctions et de l'autre — l'histoire iranienne confirme que les intérêts des politiciens et des diplomates de divers pays ne coïncident pas toujours. La communauté mondiale comprend que les sanctions sont introduites très vite mais le processus de leur levée est beaucoup plus prolongé. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала