Nucléaire iranien: Kerry et Zarif entament des négociations à Vienne

© AP Photo / Jason DeCrow, PoolKerry et Zarif
Kerry et  Zarif - Sputnik France
Réunis à Vienne, l'Américain John Kerry et l'Iranien Mohammad Javad Zarif donnent le coup d'envoi à la dernière ligne droite des négociations sur le dossier nucléaire iranien, entamées il y a 20 mois.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif ont repris à Vienne les discussions sur le nucléaire, censées aboutir dans les jours qui viennent à un accord historique entre Téhéran et les Six, annonce samedi Marie Harf, porte-parole du département d'Etat. 

"John Kerry et Javad Zari ont entamé des négociations. Le ministre américain de l'Énergie Ernest Moniz, la négociatrice de l'Union européenne Helga Schmid et le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araghchi assistent à la rencontre", a écrit Mme Harf sur son compte Twitter. 

L'Américain John Kerry et l'Iranien Mohammad Javad Zarif donnent ainsi le coup d'envoi à la dernière ligne droite des négociations sur le dossier nucléaire iranien, entamées il y a 20 mois. Ils se retrouvent à Vienne n'ayant plus que quelques jours pour régler les questions les plus difficiles.  

Experts et directeurs politiques des pays du groupe "5+1" (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne) élaborent à Vienne un accord définitif sur le dossier nucléaire iranien. La délégation russe y est conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères Sergueï Riabkov. 

Les six médiateurs internationaux sur le programme nucléaire iranien et Téhéran ont en principe jusqu'au 30 juin pour parvenir à un accord global dont l'objectif est de s'assurer que le programme nucléaire iranien reste purement civil en échange d'une levée des sanctions internationales qui bloquent le développement économique de l'Iran. 

La négociation sur ce dossier, l'un des plus épineux des relations internationales depuis le début des années 2000, est censée s'achever le 30 juin, mais la plupart des négociateurs s'accordent à dire que les discussions pourraient être prolongées de quelques jours.  

Le Six et l'Iran ont conclu en novembre 2O13 un accord intérimaire, renouvelé deux fois, et sont parvenus, dans la douleur, à fixer à Lausanne en avril dernier les paramètres de ce que pourrait être un accord définitif.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала