Média US: la Russie rend les chars de nouveau en vogue

© Sputnik . Evgeny Biyatov / Aller dans la banque de photosРепетиция военного парада в Москве в ознаменование 70-летия Победы в Великой Отечественной войне 1941-1945 годов
Репетиция военного парада в Москве в ознаменование 70-летия Победы в Великой Отечественной войне 1941-1945 годов - Sputnik France
La présentation du char russe Armata le 9 mai à Moscou a incité les pays de l'Otan à se pencher sur la modernisation de leur matériel blindé, constate un site d'information américain. Ce n'est pas non plus un hasard si le Pentagone a décidé de déployer des armes lourdes en Europe de l'Est.

Le matériel blindé revient à la mode après des dizaines d'années d'oubli écoulées depuis la fin de la Guerre froide, indique Jennifer Peters dans un article mis en ligne sur le site d'information Vice News.

T-14 Armata - Sputnik France
Paris et Berlin veulent créer un char capable de défier le T-14 Armata
La journaliste cite comme preuve la présentation du char russe T-14 Armata lors du défilé sur la place Rouge consacré au 70e anniversaire de la Victoire dans la Seconde guerre mondiale, et la décision du Pentagone — annoncée peu après ce défilé — de déployer des armes lourdes en Europe de l'Est.

"Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a juré haut et fort que cette décision n'était pas le début d'une nouvelle course aux armements. Le temps est tout simplement venu de moderniser les véhicules militaires en service pour les adapter aux nouvelles menaces, a-t-il déclaré mercredi aux journalistes. Il s'agit visiblement d'une coïncidence troublante avec les débuts du nouveau char russe", ironise Jennifer Peters.

Selon la journaliste, le T-14 Armata "est l'un des modèles de char les plus originaux depuis plus de 20 ans".

D'après les experts militaires, ce véhicule ne tardera pas à pousser d'autres pays à accélérer la modernisation de leur parc de blindés.

Ursula von der Leyen - Sputnik France
Armes lourdes en Europe de l'Est: Berlin salue les projets US
L'Allemagne est la première à avoir annoncé son intention de créer d'ici 2018 un nouveau char conjointement avec la France. La Bundeswehr envisage en outre de remettre en service une centaine de chars déclassés Leopard-2.

"Sur fond de tensions avec la Russie, l'Europe se rend de plus en plus compte qu'un matériel de meilleure qualité est indispensable pour résoudre ce problème", estime Siemon Wezeman, de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI).

Selon lui, les Etats-Unis ne resteront pas non plus les bras croisés.

"Nous devons investir dans un char qui succédera au M1 Abrams et, bien évidemment, dans de nouveaux véhicules de combat d'infanterie, car le matériel dont nous disposons n'est tout simplement pas assez efficace pour combattre contre un ennemi très fort, bien équipé et possédant des armes antichars ", a conclu l'expert du SIPRI.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала