Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Inde: grande campagne de selfies "mère-fille" pour lutter contre les discriminations

© AP Photo / Saurabh DasIndian Prime Minister Narendra Modi addresses an election campaign rally for his Bharatiya Janata Party (BJP) ahead of Delhi state election in New Delhi, India, Wednesday, Feb. 4, 2015
Indian Prime Minister Narendra Modi addresses an election campaign rally for his Bharatiya Janata Party (BJP) ahead of Delhi state election in New Delhi, India, Wednesday, Feb. 4, 2015 - Sputnik France
S'abonner
Dans le cadre d'un projet gouvernemental contre la discrimination, le premier ministre indien a appelé à publier des "selfies" avec des mères, filles, petites-filles et nièces.

Le premier ministre de l'Inde Narendra Damodardas Modi a lancé une campagne dénommée "Selfie With Daughter". Lors de l'émission de télévision Mann ki Baat dimanche, il a appelé les internautes du monde entier à se prendre en photo avec leurs filles. 

Cette initiative a été tout de suite reprise par de nombreuses personnes. Ainsi, plus de 59.000 tweets ont été publiés avec le hashtag #SelfieWithDaughter pendant la première journée. Actuellement, plus de 100.000 photos de mères, filles et nièces sont en ligne. Les pères, pour leur part, écrivent des commentaires sous les publications, où ils exprimant leur amour et leur fierté. 

De nombreux comédiens, sportifs et hommes politiques, ainsi que des ressortissants résidant dans d'autres pays, se sont joints à l'action. Parmi eux figurent entre autres le joueur de cricket international indien Sachin Tendulkar.

En outre, même des photos de personnalités décédées ont été mises en ligne, comme par exemple l'écrivain Rabindranath Thakur avec sa fille, et l'ancien premier ministre de l'Inde Indira Gandhi avec sa petite-fille.

"Selfie With Daughter" fait partie d'une vaste campagne dénommée Bachao Beti Padhao ("Sauve une fille, donne lui une éducation"), lancée par Narendra Damodardas Modi en début d'année. Il s'agit de combattre les discriminations sexuelles. En Inde, la  mise à mort de fœtus féminins reste une tradition toujours vivace. Les filles sont considérées comme des poids dans certains quartiers pauvres de l'Inde.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала