Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Migrants: la Hongrie érigera un mur à la frontière avec la Serbie

© Sputnik . Alexei Nikolsky / Aller dans la banque de photosПремьер-министр Венгерской Республики Виктор Орбан. Архивное фото
Премьер-министр Венгерской Республики Виктор Орбан. Архивное фото - Sputnik France
S'abonner
La Hongrie envisage de construire un mur le long de sa frontière avec la Serbie pour barrer la route à l'immigration clandestine, a annoncé le chef du gouvernement hongrois.

La Hongrie n'a pas l'intention de fermer sa frontière avec la Serbie, mais elle construira un mur pour se protéger contre l'immigration clandestine, a déclaré mercredi le premier ministre hongrois Viktor Orban.

La Hongrie a annoncé mi-juin qu'elle projetait de construire un mur de quatre mètres de haut le long de sa frontière avec la Serbie pour endiguer le flux de migrants clandestins provenant de ce pays. Belgrade a vivement critiqué ce projet.

"Cette démarche n'est pas dirigée contre le peuple serbe, et nous aménagerons de nouveaux postes-frontières", rapporte l'agence Tanjug, citant la déclaration faite par Viktor Orban à l'issue d'une réunion conjointe des gouvernements hongrois et serbe à Budapest.

Le premier ministre hongrois a rappelé qu'il avait demandé à son homologue serbe  Aleksandar Vučić de faire preuve de compréhension. Selon M. Orban, cette décision "n'est pas dirigée contre la Serbie, car la Hongrie a intérêt à maintenir la paix avec ce pays".

FILE - In this Feb. 17, 2015 file photo Afghan migrants trek their way to the Serbian border with Hungary close to Hajdukovo, 150 kilometers north of Belgrade, Serbia - Sputnik France
Hongrie: construction d’une barrière anti-migrants à la frontière avec la Serbie
D'après Budapest, la Hongrie subit de fortes pressions migratoires.

"Il ne s'agit pas de réfugiés, mais d'un déplacement inédit de personnes. La Hongrie continuera à réaliser des mesures appropriées en coopération avec ses voisins", a indiqué le premier ministre hongrois.

Selon lui, le problème consiste dans le fait que les pays d'Europe occidentale tentent de renvoyer vers la Hongrie de nombreux migrants qu'ils accueillent sur leur territoire, si bien que la Hongrie "subit des pressions émanant du sud et de l'ouest".

Depuis quelques mois, la Serbie et la Hongrie constatent une augmentation substantielle du nombre de migrants provenant principalement d'Asie, qui demandent l'asile politique dans ces deux pays ou qui utilisent ces derniers comme pays transitaires pour se rendre en Europe occidentale. Belgrade a annoncé en juin que plus de 30.000 migrants avaient transité par la Serbie depuis le début de l'année.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала