Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ecoutes US: en plein scandale, l’Allemagne pointe le "grand méchant Russe"

© East News imago/Christian OhdeEspionnage américano-allemand.
Espionnage américano-allemand. - Sputnik France
S'abonner
Récemment publié, un rapport du ministère allemand de l'Intérieur est entièrement consacré à l'espionnage entrepris par la Russie en Allemagne. Il arrive en plein milieu du scandale des écoutes téléphoniques d'Angela Merkel par les services de renseignement américains qui ne sont néanmoins pas mentionnées dans le document.

Ce rapport semble politiquement engagé et semble traduire une volonté de créer l'image d'une "Russie malfaisante".

Les services de renseignement allemands ont publié un rapport concernant les activités des services secrets étrangers en République fédérale d'Allemagne. Ce rapport est totalement axé sur les activités des services de renseignement russes tandis qu'à peine quelques paragraphes sont consacrés à la Chine et à l'Iran.

Ce document a été rédigé par le ministère allemand de l'Intérieur et par l'Office fédéral de protection de la constitution. Ce sont des services d'espionnage et de contre-espionnage issus de l'Organisation Gehlen, un service de renseignement qui avait été créé après la guerre sous l'égide des Etats-Unis et qui était composé des officiers des services de renseignement nazis.

Rally and March in Washington DC Against Mass Surveillance - Sputnik France
Scandale de l’espionnage massif en Europe: Berlin entre le marteau et l’enclume
Dans le rapport, on rend publics des fait normalement cachés par les services de renseignement. Par exemple, ont été publiées des listes de questions posées aux agents allemands qui travaillent pour la Russie. Ces questions concernent notamment les sanctions économiques. Jamais un service de renseignement lucide ne publierait de pareils questionnaires.

La prédominance de la Russie dans ce rapport est surtout surprenante dans le contexte du scandale des écoutes téléphoniques d'Angela Merkel par des services de renseignement américains. Récemment, les médias ont publiés des documents de WikiLeaks prouvant que les conversations de la chancelière et de plusieurs ministères clés de la république allemande, ainsi que celles de trois présidents de la république française, avaient été espionnées par l'agence de renseignement américaine NSA.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала