Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Uber: la grogne atteint la Russie, mais sans les violences

© AP Photo / Eric RisbergVéhicules de tourisme avec chauffeur
Véhicules de tourisme avec chauffeur - Sputnik France
S'abonner
Les chauffeurs de taxi de Saint-Pétersbourg ont demandé au gouverneur de la ville d’interdire l'activité des VTC.

Le partenariat non-commercial "Taxis de Saint-Pétersbourg" a publié sur son site Internet une lettre demandant au gouverneur de la ville Gueorgui Poltavchenko "de prendre des mesures urgentes visant à interdire l'activité des compagnies de VTC". Le message mentionne les services tels qu'Uber, GetTaxi ou encore Yandex Taxi. Les auteurs de la lettre appellent à soutenir les chauffeurs professionnels et à vérifier la légalité de l'activité des compagnies de VTC (véhicules de tourisme avec chauffeur).

Taxi - Sputnik France
Taxis contre Uber: le combat ne fait que commencer!
Cette initiative survient une semaine après une vague de protestations contre l'application UberPop à Paris. Près de 2.800 chauffeurs de taxis ont pris part à de violentes manifestations, accompagnées de bagarres entre chauffeurs professionnels et privés. Plusieurs conducteurs de taxis ont été interpellés à Paris pour avoir jeté des bombes lacrymogènes contre des chauffeurs de VTC. Des dizaines de voitures ont été dégradées et renversées par les manifestants. La police antiémeute a dû intervenir plusieurs fois afin de mettre un terme aux échauffourées.

Le président français François Hollande lors d'une conférence de presse, Paris, février 2015 - Sputnik France
Victoire des taxis: Hollande appelle à dissoudre UberPOP
Les arguments des chauffeurs de taxi russes sont les mêmes que ceux de leurs confrères parisiens, la raison principale étant la concurrence déloyale causée par les compagnies de VTC.

"Uber offre des services de transport pour 50 roubles (0,8 euros), pourtant la compagnie paye les chauffeurs entre 250 et 300 roubles (entre 4 et 5 euros). Compte tenu du fait que c'est un groupe américain avec un capital de 43 milliards de dollars, on voit qu'ils peuvent se permettre d'assurer leurs services gratuitement", a fait remarquer le directeur du partenariat non-commercial Alexandre Kholodov.

Yandex et GetTaxi pourraient faire la même chose, dans l'objectif de mettre en faillite les compagnies de taxi et de fixer les tarifs de leur choix par la suite, a expliqué M.Kholodov.

Le message des chauffeurs de taxi précise que les compagnies de VTC "violent la loi sur la concurrence" et cherchent à monopoliser le marché.

Selon l'administration de la ville, la demande sera transmise aux organes législatifs concernés.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала