Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

CERN: des particules d'un genre nouveau découvertes

© © CERNБольшой адронный коллайдер - детектор LHCb
Большой адронный коллайдер - детектор LHCb - Sputnik France
S'abonner
Les chercheurs du CERN ont annoncé mardi avoir observé une nouvelle catégorie de particules, appelées pentaquarks, dont l'existence était postulée depuis longtemps sans jamais avoir été vérifiée.

Les particules ont été mises au jour dans le cadre de l'expérience LHCb (Large Hadron Collider beauty) auprès du Grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, rapporte le porte-parole de LHCb, Guy Wilkinson, dans un communiqué.

Le Grand collisionneur de hadrons (LHC) - Sputnik France
Le grand collisionneur de hadrons en quête d'une "nouvelle physique"
Selon le porte-parole, le pentaquark "est composé de quarks, à savoir les constituants fondamentaux des protons et des neutrons, assemblés selon une configuration qui, en plus de cinquante ans de recherches expérimentales, n'avait encore jamais été observée".

"L'étude de ses propriétés pourrait nous permettre de mieux comprendre comment est constituée la matière ordinaire, c'est-à-dire les protons et les neutrons dont nous sommes tous composés", explique M.Wilkinson.

L'existence des pentaquarks a été initialement prédite par les chercheurs Maxim Polyakov, Dmitri Diakonov et Victor Petrov de l'Institut de physique nucléaire de Saint-Pétersbourg en 1997. Leur théorie avait cependant été accueillie avec scepticisme.

Большой адронный коллайдер - Sputnik France
Grand collisionneur de hadrons: un nouveau record
Les chercheurs doivent désormais étudier la manière dont les quarks sont liés à l'intérieur des pentaquarks. Les nouvelles informations collectées pendant l'actuelle période d'exploitation du LHC, le plus grand et le plus puissant accélérateur de particules au monde, seront essentielles pour avancer dans ce domaine.

Il convient de rappeler que la première période d'exploitation du collisionneur avait permis de confirmer en 2012 l'existence du boson de Higgs, considéré par les physiciens comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала