Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cas unique: le scénario d'"Un jour sans fin" devenu réalité

© East News/Everett CollectionEpisode du film "Un jour sans fin"
Episode du film Un jour sans fin - Sputnik France
S'abonner
Des scientifiques britanniques ont découvert une personne souffrant du "syndrome d'un jour sans fin".

Suite au traitement dentaire, un Britannique de 38 ans a commencé à souffrir de troubles de la mémoire, et depuis 10 ans, il ne se souvient que du dernier jour de sa vie précédant sa perte de mémoire. En outre, il oublie des évènements courant 90 minutes après qu'ils se produisent.

"Je ne pense pas que ça soit dû à la faute du médecin ou bien à une grave infection du canal dentaire — ce genre d'affirmation ne serait pas éthiquement correcte, de plus elle provoquerait la panique, et nous n'avons pas assez de preuves. Je crois que nous ignorons la vraie raison, et nous devons bien étudier toutes les circonstances de l'incident", a déclaré Gerald Burgess, professeur à l'Université de Leicester.

Инновационно-технологический центр Дальневосточного федерального университета - Sputnik France
Ces 10 femmes qui ont changé la science - en silence
Selon les scientifiques, il y a environ dix ans, un jeune Britannique sans problème de santé a été accueilli dans une clinique stomatologique, où le médecin lui a fait une anesthésie avant de lui enlever un nerf dentaire.

Suite à cette procédure médicale, le patient a eu une forme d'amnésie étrange — à savoir une perte de la capacité à mémoriser à long terme. Depuis dix ans, l'homme se réveille donc le jour où il est allé traiter son problème dentaire, en reproduisant ainsi le scénario du film "Un jour sans fin (Groundhog Day)".

D'autres paramètres mentaux sont restés intacts — ainsi, il se souvient de son nom, de son passé d'avant ses troubles de mémoire, il sait parler et prendre soin de soi. Pourtant, s'agissant des évènements courants, il est obligé de les marquer dans son agenda électronique afin de ne pas les oublier.

Gerald Burgess souligne qu'il s'agit d'un cas unique et sans précédent pour la pratique médicale.

Pour l'instant les scientifiques ignorent quelles sont les raisons de cette maladie. Afin de vérifier les différentes hypothèses, il faut organiser toute une série d'expériences avec la participation d'autres personnes souffrant du même syndrome.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала