Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Officiel russe interdit d’entrée: le président finlandais téléphone à Poutine

© AP Photo / Heikki SaukkomaaLe président finlandais Sauli Niinistö
Le président finlandais Sauli Niinistö - Sputnik France
S'abonner
Le président russe Vladimir Poutine s’est entretenu avec son homologue finlandais, Sauli Niinistö, par téléphone à propos de l’interdiction d'entrée en Finlande du président de la Douma, Sergueï Narychkine.

Selon le communiqué de presse publié sur le site du Kremlin, l'entretien téléphonique entre les deux chefs d'Etats a été initié par le parti finlandais.

L'Assemblée parlementaire de l'OSCE, Helsinki, juillet 2015 - Sputnik France
Responsable russe interdit d’entrée: un "voisin de la Finlande" a mis son veto
Les deux présidents ont parlé de la situation produite par l'interdiction d'entrée en Finlande des membres de la délégation russe dirigée par le président de la Douma, Sergueï Narychkine, afin de participer à la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE, tenue à Helsinki du 5 au 9 juillet.

Vladimir Poutine a noté "une inexactitude juridique de la décision finlandise adoptée sous la pression de certains membres de l'UE". Néanmoins, selon le porte-parole du Kremlin, les partis ont exprimé leur certitude que "malgré l'influence de facteurs externes, la Finlande et la Russie réussissent à maintenir des relations de bon voisinage et d'amitié entre les deux pays".

Le ministre finlandais des Affaires étrangères Timo Soini - Sputnik France
Gouvernement finlandais: nous ne sommes pas hostiles à l'égard de la Russie
Les relations entre la Russie et la Finlande se sont détériorées suite à l'interdiction d'entrée en Finlande du président de la Douma, Sergueï Narychkine, en raison des sanctions décrétées par l'UE. Outre le président de la Douma, six personnes de la délégation russe se sont retrouvées dans la même situation.

La semaine dernière le président finlandais, Sauli Niinistö, a critiqué les pays de l'UE pour cette démarche.

"Il y avait une volonté notable de faire de la Finlande la seule responsable de la décision prise, bien qu'il s'agit de la législation de l'UE", a déclaré Sauli Niinistö, en précisant qu'Helsinki était prêt à accueillir la délégation russe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала