Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La légende hollywoodienne John Woo rêve de travailler en Russie

© AP Photo / Chiang Ying-yingJohn Woo, "The Crossing"
John Woo, The Crossing - Sputnik France
S'abonner
John Woo, créateur d'une quinzaine de superproductions hollywoodiennes, maître prolifique ayant touché à tous les genres cinématographiques, adore revoir les films soviétiques et rêve de collaborer avec Andreï Zviaguintsev, a-t-il confié dans une interview pour Sputnik.

John Woo a raconté qu'il avait découvert le cinéma russe car dans le monde entier, l'apprentissage théorique du cinéma commence par l'étude des films de Sergueï Eisenstein, considéré par les cinéastes comme un des "pères du montage" avec D. W. Griffith et Abel Gance. Ainsi, chaque réalisateur contemporain connaît parfaitement au moins un film soviétique, a expliqué John Woo, qui s'est dit persuadé que les réalisateurs débutants étaient fortement influencés par des opus soviétiques.

Le réalisateur déplore que ses confrères russes modernes soient peu connus à l'étranger mais il a esperé que la situation allait bientôt changer.

Pourtant, John Woo a regardé récemment "Léviathan" d'Andreï Zviaguintsev, qui a remporté le Prix du meilleur scénario à Cannes en 2014, le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère et qui a été nominé pour un Oscar dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. M. Woo a qualifié ce film de très sincère et touchant mais en même temps très dur. "+Léviathan+ laisse un souvenir impérissable. Il y a des leçons à tirer de l'auteur. J'aimerais travailler avec lui sur un projet".

John Woo a fait également part de son rêve de tourner des films dans différents pays. Selon le réalisateur, c'est une formidable opportunité d'apprendre la culture dans toute sa diversité, de s'imprégner de l'esprit d'un pays différent, de discuter avec des confrères et d’apprendre de nouvelles choses.

"J'espère venir à Moscou pour y tourner un film. Je l'espère vraiment!"

Le créateur de films internationalement connus tels que "Mission impossible 2", "Volte-face", "The Killer", "À toute épreuve", est venu à Moscou pour présenter son nouveau film "The Crossing". Drame historique se déroulant en 1947 à Shanghai, le film allie scènes d'action épiques et belles histoires d'amour. Trois couples, représentants de trois couches sociales et ayant des crédos politiques différents, essayent de se protéger de la guerre.

"Il n'y a jamais eu de période plus dangereuse pour tomber amoureux", telle est la phrase que l'on peut lire sur l'affiche de "The Crossing".


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала