Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Iran prêt à coopérer avec des compagnies pétrolières russes

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosДобыча нефти в городах Ханты-Мансийского автономного округа
Добыча нефти в городах Ханты-Мансийского автономного округа - Sputnik France
S'abonner
Les autorités iraniennes envisagent de coopérer avec des compagnies pétrolières russes, dont Lukoil, a déclaré un haut-responsable du ministère iranien du Pétrole, Ali Ahmad Yar Mohammadi, interrogé par Sputnik.

"L'Iran va vendre du pétrole sans intermédiaires, ce qui n'exclue pas la coopération entre Téhéran et Moscou sur le marché international pétrolier", a-t-il indiqué.

Après la levée des sanctions, "la compagne Lukoil a décidé de revenir en Iran, nous en sommes actuellement au stade du début des négociations. Nous nous préparons aussi aux négociations avec d'autres compagnies russes qui travaillent dans le domaine pétrolier ainsi que dans d'autres domaines", a-t-il expliqué.

Iranian Foreign Minister Javad Zarif (R) listens to questions from journalists as he stands next to Iran's chief nuclear negotiator Abbas Araghchi (L) and Hossein Fereydoon (2nd L), brother and close aide to President Hassan Rouhani, on the balcony of Palais Coburg, the venue for nuclear talks in Vienna, Austria, July 10, 2015 - Sputnik France
Nucléaire: un accord obtenu entre l'Iran et les Six
"Nous espérons que les délégations économiques russes vont se rendre en Iran régulièrement pour développer la coopération surtout qu'elle n'était pas interrompue ni avant, ni lors des sanctions. Après la levée des sanctions, nous attendons une importante amélioration de notre coopération", a-t-il fait remarquer.

Des sanctions ont été infligées à l'Iran en 2006 par les Etats-Unis, l'UE et l'Onu en raison du programme nucléaire iranien. Il s'agît notamment d'interdire les exportations de produits iraniens et de geler des avoirs détenus à l'étranger par la Banque centrale iranienne.

Les négociations entre Téhéran et les Six médiateurs internationaux (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) sur le dossier nucléaire iranien ont duré plus de 10 ans. Le 14 juillet, le dernier round de discussions à Vienne a abouti à la conclusion d'un accord historique qui lève les obstacles pour le commerce de l'Iran tout en maintenant l'embargo sur les armes et les missiles à destination de ce pays.

 

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала