Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Asie centrale: les USA contraints d'accepter le renforcement du rôle de Moscou

© Sputnik . Alexei Nikolski / Aller dans la banque de photosВ.Путин на сессии Совета ОДКБ в Кремле
В.Путин на сессии Совета ОДКБ в Кремле - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis ont tout intérêt à voir la Russie renforcer sa présence, y compris militaire, en Asie centrale, car cette présence constitue un obstacle réel à la propagation de Daech dans la région, estime un bimensuel américain

Malgré les divergences avec Moscou sur le conflit en Ukraine, Washington a besoin de la présence russe en Asie centrale où les deux pays sont engagés dans la lutte contre le terrorisme, écrit le magazine The National Interest.

Afghan security forces members inspect the site of a suicide attack near a new Kabul Bank in Jalalabad, east of Kabul, Afghanistan, Saturday, April, 18, 2015. - Sputnik France
L’État islamique atteint l'Asie centrale
Le commandant de la 201e division motorisée russe déployée au Tadjikistan a déclaré en avril 2015 que Moscou porterait ses troupes en Asie centrale de 5.900 à 9.000 hommes d'ici 2020. Deux mois après cette déclaration, tout le monde a pris conscience de l'opportunité de cette démarche après que le chef du groupe d'intervention de la police tadjike, le colonel Goulmourod Khalimov, eut rejoint les terroristes de Daech.

Et bien qu'il soit pour le moment erroné de surestimer l'influence de l'Etat islamique en Asie centrale, la Russie et les Etats-Unis doivent être prêts à refréner cette organisation terroriste.

Etat islamique - Sputnik France
L’État islamique compte ouvrir un deuxième front en Asie centrale
Après avoir constaté les intérêts de longue date de Moscou dans la région, le magazine souligne que les liens entretenus par la Russie avec le Kazakhstan, le Kirghizstan et le Tadjikistan au sein de l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) pourraient jouer un rôle constructif dans la lutte contre les djihadistes.

La Russie a intérêt à réprimer la violence et le terrorisme sur les territoires attenants aux anciennes frontières méridionales de l'URSS. Les Etats-Unis sont pour leur part préoccupés par la propagation de l'extrémisme en Afghanistan et en Asie centrale, car l'influence grandissante de Daech dans l'espace postsoviétique risque de constituer un problème pour Washington et ses alliés au Proche-Orient, indique le magazine.

"Etant donné que les Etats-Unis et l'Otan réduisent leur présence dans la région, la Russie pourrait y constituer un bastion de stabilité", estime The National Interest.

Tout en respectant les intérêts communs de sécurité en Asie centrale, les Etats-Unis et la Russie pourraient jeter les fondements de leurs futures négociations sur les questions qui les opposent, affirme le bimensuel.

Kashmiri demonstrators hold up a flag of the Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL) during a demonstration against Israeli military operations in Gaza - Sputnik France
L'Etat Islamique: outil de déstabilisation géopolitique?
"L'élargissement de la présence militaire de la Russie au Tadjikistan, et même un possible retour de soldats russes à la frontière tadjiko-afghane doivent être accueillis par les Etats-Unis avec un consentement tacite et un soutien silencieux, alors que le respect des intérêts réciproques doit constituer une base permettant à Washington et Moscou de surmonter à l'avenir leurs désaccords", conclut le magazine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала