Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kiev brandit le spectre de la menace nucléaire russe

© Photo US Missile Defense Agency противоракетный комплекс THAAD
противоракетный комплекс THAAD - Sputnik France
S'abonner
L'Ukraine déterminera la menace nucléaire potentielle visant le pays en fonction des changements dans les relations avec la Russie, stipule une décision du Conseil de sécurité nationale et de défense du pays (SNBO), citée par le site Actualités Nationales Ukrainiennes.

La nouvelle menace de référence, qui implique l’adoption de mesures de protection  de l’ensemble des sites nucléaires d’Ukraine, prend désormais en considération "les changements substantiels dans la sécurité qui résultent de l'agression russe", lit-on dans la déclaration du SNBO.

Le terme "menace de référence" (design basic threat), utilisé par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), désigne les attributs et caractéristiques des violateurs potentiels internes et externes de la sécurité nucléaire, capables d’entreprendre des tentatives de sabotage.

bombe B61 - Sputnik France
Les Etats-Unis testent une bombe nucléaire au milieu des négociations avec l’Iran

En mai dernier, le secrétaire du SNBO ukrainien Alexandre Tourtchinov a déclaré qu’une "menace nucléaire" émanait de Russie et a souligné que compte tenu de cette menace, Kiev serait "contraint de mener des consultations sur le déploiement d’un système de défense antimissile sur le territoire ukrainien".

Ce printemps, le général de la Bundeswehr (armée allemande) Hans-Lothar Domröse a expliqué que l'Otan estimait que la Russie n’excluait pas l’utilisation d’une arme nucléaire tactique.

U.S. Soldiers with the 3rd Battalion, 2nd Air Defense Artillery Regiment talk after a routine inspection of a Patriot missile battery at a Turkish military base in Gaziantep, Turkey, Feb. 26, 2013. - Sputnik France
Bouclier antimissile: l'Otan balaie l'accord iranien
Malgré l'accord iranien censé ôter toute raison d’être, d'après le président américain Barack Obama, au système de défense antimissile en Europe, l'Otan n'a pas abandonné l'idée de déployer son bouclier antimissile. L’Alliance a affirmé que ledit accord ne levait pas la menace en vertu de laquelle l'Otan créait le système ABM.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала