Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Priver Moscou du droit de veto: Kiev appelle à modifier la Charte de l'Onu

© Sputnik . Dmitry Astakhov / Aller dans la banque de photosUnited Nations Security Council
United Nations Security Council - Sputnik France
S'abonner
La Russie a opposé mercredi son veto au projet de résolution malaisien prévoyant d'instaurer un tribunal international sur le crash du vol MH17 dans le sud-est de l'Ukraine, devenant le seul pays membre du Conseil de sécurité à voter contre le document.

Место крушения Boeing 777 малайзийских авиалиний - Sputnik France
Crash du MH17: cinq pays appellent à créer d'urgence un tribunal de l'Onu
L'Ukraine doit appeler les Nations unies à modifier leur Charte en vue de priver la Russie du droit de veto, a déclaré jeudi à Kiev le secrétaire du Conseil de sécurité nationale et de défense ukrainien (SNBO) Alexandre Tourtchinov.

"Un pays ne peut pas imposer un veto sur une résolution qui concerne le crime où il est impliqué. Cela discrédite et paralyse le Conseil de sécurité de l'Onu. L'Ukraine et les pays dont les ressortissants ont été victimes de l'attentat doivent soumettre des propositions en vue de modifier la Charte des Nations unies. Si la Charte des Nations unies reste telle qu'elle est, cet organisme perdra son prestige et ne pourra plus réagir aux défis de l'époque moderne", a indiqué M.Tourtchinov.

Цветы и игрушки в память о погибших при крушении малайзийского Boeing на Украине - Sputnik France
Crash du Boeing MH17: cinq questions sans réponse
Un Boeing 777 de la Malaysia Airlines effectuant le vol MH17 Amsterdam-Kuala-Lumpur avec 298 personnes à bord s'est écrasé le 17 juillet 2014 dans la région ukrainienne de Donetsk (est du pays) sans aucun survivant. L'appareil est tombé dans une zone d'affrontements entre l'armée ukrainienne et les forces d'autodéfense populaire. Selon une hypothèse, l'avion aurait été abattu par un missile sol-air. Les autorités de Kiev accusent les insurgés d'être à l'origine du crash, mais ces derniers déclarent ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion volant à 10.050 m d'altitude. Le Bureau d'enquête néerlandais pour la sécurité envisage de publier un rapport définitif sur les causes de la catastrophe durant la première quinzaine d'octobre 2015.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала